Les Crayons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Crayons est une chanson française écrite, en 1945, par Bourvil et Étienne Lorin pour la musique.

Il s'agit d'une parodie de chanson réaliste. Des commentaires parlés, qui portent la marque de fabrique du personnage d'« imbécile heureux »[Note 1] développé par Bourvil, sont intercalés entre les couplets.

Cette chanson, interprétée par Bourvil dans le film La Ferme du pendu, lance sa carrière au music-hall.

Il en existe deux versions : l'une de 3:37 et l'autre de 4:10 ; l'orchestration est différente, la première comporte principalement des cuivres, alors qu'un accordéon est présent dans la seconde.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « [...] Le rire dans la qualité c’est ce que je voudrais pouvoir faire. L’imbécile heureux, voilà mon emploi. Que je m’évade de temps en temps je ne dis pas non mais ce sera toujours pour y revenir. » Bourvil commentant son prix d’interprétation masculine à la Mostra de Venise en 1956 pour La Traversée de Paris ; Source : Maurice Bessy André Bourvil, Denoël, 1972

Références[modifier | modifier le code]