Leonid Sedov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sedov.
Leonid Sedov
Almor sputnik (cropped).jpg

Leonid Sedov (à gauche) félicite Francesc Almor.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 91 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Military Institute of Engineering Forces of the Armed Forces Academy (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Domaine
Membre de
Directeur de thèse
Aleksandr Nekrasov (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Prix StalineVoir et modifier les données sur Wikidata
Liste détaillée
Prix Staline
Ordre de l'Insigne d'honneur
Médaille du Mérite au travail de la Grande Guerre patriotique (en)
Médaille d'or de l'Exposition des réalisations de l'économie nationale de l'URSS (d)
Médaille commémorative du 850e anniversaire de Moscou (en)
Ordre du Drapeau rouge du Travail
Héros du travail socialiste
Ordre du Mérite pour la Patrie - 4e classe (d)
Ordre de Lénine
Chevalier de la Légion d'honneur‎Voir et modifier les données sur Wikidata

Leonid Ivanovitch Sedov (14 novembre 1907 – 5 septembre 1999) est un physicien soviétique qui a joué le rôle de porte-parole officiel pour le programme spatial soviétique dans les années 1950 et 1960.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sedov sort diplômé de l’université Lomonossov en 1930 et travaille ensuite jusqu'en 1947 à l’Institut central d'aérodynamique. Il soutient sa thèse devant Tchaplyguine et Joukovski (1936), obtient l'année suivante la chaire d’hydrodynamique de l’Université Lomonossov et soutient sa thèse d'habilitation (« Théorie des écoulements plans dans les liquides », 1938) sous la direction de Mikhaïl Lavrentiev[1]. Il est membre en 1945 de l’Institut Steklov.

Sedov s’est illustré dans la résolution mathématique des équations de Navier-Stokes, qui régissent l’hydrodynamique et l’aérodynamique. Ses méthodes, fondées sur l’analyse dimensionnelle, lui ont permis d'étudier la propagation des ondes de choc et la percussion des solides. Il a analysé la répartition des pressions et les écoulements instationnaires autour des ailes d'avion. Durant la Seconde Guerre mondiale, il fait partie des physiciens qui parviennent à modéliser les phénomènes qui se produisent dans une onde de choc produite par une explosion violente : il formule pour cela l’hypothèse d’écoulement autosimilaire, dont il donnera plus tard (1977) le détail dans un ouvrage demeuré classique. Ces résultats sont obtenus indépendamment de Geoffrey Ingram Taylor, qui s’attaque aux mêmes question à l’Ouest. Sedov a développé des modèle rhéologiques intégrant le couplage des phénomènes électrodynamiques et thermiques, et les a intégrés à un principe variationnel dérivé des Équations d'Euler.

En 1955, Sedov annonce l’intention de l’Union soviétique de lancer un satellite artificiel dans le cadre de l’Année géophysique internationale de 1957. Par la suite, il joue le rôle de porte-parole officieux pour le programme spatial soviétique. Sedov sera longtemps considéré par les spécialistes occidentaux comme le véritable responsable du programme spatial soviétique car l’existence de Sergueï Korolev est maintenue secrète par les dirigeants soviétiques[2]. Sedov est le président de la Fédération internationale d'astronautique de 1955 à 1959[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Écrits[modifier | modifier le code]

  • Similitude et dimensions en mécanique [« Методы подобия и размерности в механике. »] (trad. Valerii Platonov), Éditions Mir,‎

Source[modifier | modifier le code]

  • (en) Asif A. Siddiqi, Spoutnik and the soviet space challenge, University Press of Florida, (ISBN 978-0-8130-2627-5)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]