Lavey-les-Bains

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lavey.

Lavey-les-Bains
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Vaud Vaud
District Aigle
Commune Lavey-Morcles
Géographie
Coordonnées 46° 12′ 13″ nord, 7° 01′ 09″ est
Divers
Langue français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Lavey-les-Bains

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Lavey-les-Bains

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Lavey-les-Bains
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Lavey-les-Bains est une localité qui appartient à la commune de Lavey-Morcles dans le canton de Vaud en Suisse. Le village est connu pour ses bains thermaux.

Un filet d’eau chaude découvert en 1829 dans le lit du Rhône est à l’origine du thermalisme à Lavey. Très rapidement, le gouvernement vaudois, faisant appel à l’ingénieur et géologue Jean de Charpentier prend en main ce projet prometteur. En 1833, l’Etat, convaincu de l’intérêt majeur de cette trouvaille, achète de la commune de Lavey le terrain voisin, dit des Grandes Îles, et des bains provisoires sont installés en attendant les résultats d’un grand concours d’architecture en vue de la construction d’équipements permanents. C’est en vain que l’architecte lausannois Henri Perregaux soumet plusieurs projets ; le concours est remporté par le jeune Henri Fraisse. Son projet ambitieux, toutefois, n’est, lui, non plus, pas réalisé. Une version très simplifiée en est bâtie en 1836[3], ce qui n’empêchera pas les bains de connaître, par la suite, un grand développement[4]. Bâtiment inscrit à l’inventaire cantonal du patrimoine en 1997[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidante permanente au 31 décembre, nouvelle définition, Vaud », sur Statistiques Vaud (consulté le 25 juillet 2019)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. Paul Bissegger, D'ivoire et de marbre. Alexandre et Henri Perregaux ou l'Age d'Or de l'architecture vaudoise (1770-1850), Bibliothèque historique vaudoise, coll. « Bibliothèque historique vaudoise 131 », (ISBN 978-2-88454-131-2), p. 297-320
  4. Dave Lüthi, Le compas et le bistouri. Architectures de la médecine et du tourisme curatif. L'exemple vaudois 1760-1940, Editions Bibliothèque d’histoire de la Médecine et de la Santé, lausanne 2012 (ISBN 978-2-9700640-2-2)
  5. « Fiche de recensement 76 », sur recensementarchitectural.vd.ch

Liens externes[modifier | modifier le code]