Laure Mi Hyun Croset

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Laure Mi Hyun Croset
Description de cette image, également commentée ci-après
Laure Mi Hyun Croset (photo : Bruno Fabresse)
Naissance
Séoul (Corée du Sud)
Activité principale
Distinctions
Prix Eve de l'Académie romande (2012)[1]
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Laure Mi Hyun Croset, née en 1973 à Séoul, est une écrivaine suisse romande.

Biographie[modifier | modifier le code]

Adoptée par une famille genevoise dès son plus jeune âge, Laure effectue ses études à l'université de Genève dans les domaines de la littérature française et l'histoire de l’art. Après une période passée à voyager, elle s'installe à Genève pour se consacrer à l’écriture [2],[3],[4]. En 2010 paraît aux Éditions Luce Wilquin son premier ouvrage, Les velléitaires, un recueil de nouvelles narrant non sans ironie des tranches de vie de personnages qui abandonnent leurs rêves ou leurs projets[5]. Publiée en août 2011 chez la même éditrice, l'autofiction Polaroïds relate sous la forme de fragments l'histoire de hontes vécues comme autant de moments de solitude, dans lesquels chacun peut se reconnaître[6]. Ce deuxième ouvrage a reçu le prix Eve de l'Académie Romande 2012[1][7]. On ne dit pas « je » !, son troisième ouvrage, relate sans jugement ni condescendance le parcours de vie d'un ancien toxicomane ayant réussi à s'en sortir en montant notamment un label de musique électronique (mars 2014, BSN Press)[8][9].

En 2018, son quatrième livre Le Beau Monde brosse le portrait Louise, une jeune fiancée qui s'est dérobée lors de son mariage, décrit avec le regard acéré des personnes invitées au banquet de noces[10].

En parallèle à ses activités d'écrivain, elle travaille entre autres comme critique culinaire, chroniqueuse, correctrice et rédactrice indépendante.

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Publications collectives[modifier | modifier le code]

  • 2009 : Le bilan, nouvelle pour le recueil collectif "Éthique et écriture", dir. Bessa Myftiu, Éditions Ovadia, Nice (ISBN 978-2-7526-0330-2)
  • 2011 : Le biographe et La disgrâce, nouvelles pour la revue de littératures Harfang, Angers
  • 2012 : Alba et Rosa, nouvelle pour le recueil collectif Léman noir, dir. M. D. Popescu, BSN Press, Lausanne (ISBN 978-2-940516-00-1)[11]
  • 2012 : L'attente, nouvelle pour le recueil collectif Du Cœur à l’Ouvrage, dir. L. A. Bouchard, Éditions de l'Aire, Vevey (ISBN 978-2-940478-30-9)[12]
  • 2013 : Coït, nouvelle pour le recueil collectif Le Dos de la Cuiller, dir. L. A. Bouchard, Paulette Editions (ISBN 978-2-940475-07-0)[13]
  • 2014 : Elle s’voyait déjà, texte pour une exposition collective lors de la fête de la musique à La Rochelle
  • 2014 : Epuisement d’un lieu lausannois pour la revue Archipel, numéro 36, Lausanne
  • 2014 : Six mois, nouvelle pour Le Persil, dir. M. Popescu, numéros 88-89-90, Lausanne[14]
  • 2015 : Cages vitrées, nouvelle pour le recueil Dans les pas de Walser, sur les traces de Rousseau…Cippe à Bienne, dir. Patrick Amstutz, Infolio, Bienne (ISBN 978-2-884743-14-3)[15]
  • 2015 : Projection privée, nouvelle pour le magazine bilingue By Courtesy, numéro 4, Paris
  • 2017 : L'inspiration, nouvelle pour ce recueil Celles d'un soir, éd. Atine Nenaud, Hamme (Belgique) (ISBN 9782930735160)

Récompenses[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]