Languengar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Languengar, trève de Lesneven, faisait partie de l'archidiaconé de Kemenet-Ily relevant de l'évêché de Léon et était sous le vocable de sainte Azénor, mère de saint Budoc. Elle est issue d'un démembrement de la paroisse primitive de Plouider[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1759, une ordonnance de Louis XV ordonne à la trève de Languengar de fournir 3 hommes et de payer 19 livres pour « la dépense annuelle de la garde-côte de Bretagne »[2].

La cure de Languengar était en 1786 l'une des plus pauvres du diocèse de Léon avec moins de 300 livres de revenu, pas plus que la portion congrue à cette date[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.infobretagne.com/languengar.htm
  2. >"Ordonnance... portant imposition pour la dépense annuelle de la garde-côte de Bretagne", 1759, consultable http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k97412315/f8.image.r=Plovan
  3. Jean Rohou, Catholiques et Bretons toujours ? : essai sur l'histoire du christianisme en Bretagne, Brest, Dialogues, (ISBN 978-2-91813-537-1).