Lancelot Hamelin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hamelin.
Lancelot Hamelin
Naissance
Activité principale
dramaturge, romancier
Auteur
Langue d’écriture français

Lancelot Hamelin, né en , est un dramaturge et romancier français..

Biographie[modifier | modifier le code]

En 2016-2017, il est pensionnaire de l' Académie de France à Rome - Villa Médicis[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • L’Extraordinaire Tranquillité des choses, avec Sylvain Levey, Philippe Malone, Michel Simonot, Saint-Gély-du-Fesc, France, Éditions Espaces 34, 2006, 77 p. (ISBN 2-84705-031-0)
  • Alta Villa : contrepoint, Paris, Éditions Théâtre Ouvert, coll. « Tapuscrit », 2007, 121 p. (ISBN 978-2-904742-88-0)
  • Ici, ici, ici, suivi de Journal de charbon, Fontenay-sous-Bois, France, Éditions Quartett, 2011, 111 p. (ISBN 978-2-916834-30-6)
  • Vraiment un homme à Sangatte, Fontenay-sous-Bois, France, Éditions Quartett, 2011, 110 p. (ISBN 978-2-916834-25-2)
  • Un grain de figue, Fontenay-sous-Bois, France, Éditions Quartett, 2013, 143 p. (ISBN 978-2-916834-43-6)
  • Riding hood, suivi de Ma Betty Boop, Fontenay-sous-Bois, France, Éditions Quartett, 2014, 109 p. (ISBN 978-2-916834-49-8)

Pièces jouées, publiées ou non[modifier | modifier le code]

  • Vraiment un homme à Sangatte, 2002
  • Dans le vide du jour, 2003
  • Recherche au Sang, 2003
  • Alta Villa : contrepoint, 2007
  • Tristan et…, 2009
  • Le Procès de Bill Clinton, 2009[2]
  • Prologue à La Folie d’Héraclès, 2010
  • Mythomanies Urbaines, 2011
  • La Place du mort, 2013
  • Une Abeille d’Arménie, 2015

Roman[modifier | modifier le code]

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

  1. Le Bal des matières, 2018 (ISBN 978-2-344-01234-5)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Villa medici », sur www.villamedici.it (consulté le 6 novembre 2016)
  2. Fabienne Darge, « Lancelot Hamelin, un auteur à retenir », sur Le Monde, (consulté le 12 juillet 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]