Lampropeltis getula

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lampropeltis getula
Description de l'image Lampropeltis getula getula.jpg.
Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Serpentes
Infra-ordre Alethinophidia
Famille Colubridae
Sous-famille Colubrinae
Genre Lampropeltis

Nom binominal

Lampropeltis getula
(Linnaeus, 1766)

Synonymes

  • Lampropeltis getulus Linnaeus, 1766
  • Triaeniopholis arenarius Werner, 1924
  • Lampropeltis getula floridana Blanchard, 1919
  • Lampropeltis getula meansi
    Krysko & Judd, 2006
  • Lampropeltis getula goini Neill & Allen, 1949
  • Lampropeltis getula sticticeps
    Barbour & Engels, 1942

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Lampropeltis getula est une espèce de serpents de la famille des Colubridae[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son épithète spécifique, getula, fait référence au peuple Gétules de l'Afrique du Nord dont les insignes tribaux ressemblent au motif en forme de chaine qu'arborent les spécimens de la côte est des États-Unis.

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre dans quasiment tous les États-Unis ainsi qu'au Mexique[1],[2].

Description[modifier | modifier le code]

Lampropeltis getula mesure entre 100 et 140 cm voire jusqu'à 160 cm. Ce serpent est très longiligne, avec une tête fine dans le prolongement du corps, et des pupilles rondes. Sa coloration varie selon les individus. Toute semblent avoir du noir, mais peuvent également avoir du crème, du blanc, du rosé, du jaune en plus ou moins grande proportion, sous forme de bandes transversales plus ou moins nettes, de lignes longitudinales ou encore de taches régulièrement réparties.

Cette espèce est terrestre, et principalement active en début et fin de journée, bien qu'elle devienne nocturne durant la saison chaude.

En captivité, ces serpents peuvent vivre environ de 12 à 15 ans, avec un record de 23 ans.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Ce serpent se nourrit de petits vertébrés, de lézards mais surtout de serpents[3].

Sa consommation de serpents venimeux et tout particulièrement des crotales est remarquable. Pour limiter les risques d'être mordu, le serpent roi attaque sa proie en la mordant à la tête, l'empêchant ainsi d'ouvrir ses mâchoires. Il avale alors progressivement sa victime encore vivante[N 1], la tête toujours contrainte en premier[4]. Il semble qu'il soit fortement résistant au venin des crotales de sa zone d'existence (de l'ordre d'un millier de fois plus résistant qu'un mammifère de son poids)[3]. Cependant, cette résistance n'est pas totale et les crochets des crotales pourraient lui infliger des blessures mortelles[4].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

The Reptile Database ne reconnait plus aucune sous-espèce de Lampropeltis getula[1].

Les sous-espèces suivantes ont été élevées au rang d'espèce entière par Pyron et Burbrink en 2009[5] :

Ces mêmes auteurs considèrent que les sous-espèces suivantes sont simplement des synonymes :

  • de Lampropeltis getula pour :
    • Lampropeltis getula floridana
    • Lampropeltis getula meansi
    • Lampropeltis getula goini
    • Lampropeltis getula sticticeps
  • et de Lampropeltis californiae pour :
    • Lampropeltis getula nigrita

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Linnaeus, 1766 : Systema naturæ per regna tria naturæ, secundum classes, ordines, genera, species, cum characteribus, differentiis, synonymis, locis. Tomus I. Editio duodecima, reformata. Laurentii Salvii, Stockholm, Holmiae, p. 1-532.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. celle-ci finissant par mourir d'asphyxie

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Référence Reptarium Reptile Database : Lampropeltis getula  (en)
  2. Article consacré chez dinosoria.com, Portrait du serpent roi de Californie
  3. a et b Article consacré chez dinosoria.com, Un serpent ophiophage
  4. a et b Speed of Life:Predators of the South West, de 22m30s à 25m30s
  5. Pyron & Burbrink, 2009 : Systematics of the Common Kingsnake (Lampropeltis getula; Serpentes: Colubridae) and the burden of heritage in taxonomy. Zootaxa, n. 2241, p. 22-32 (texte intégral).

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Speed of Life : Predators of the South West, vol. 3 : Predators of the South West, de Gurney Productions (prod.) et de Philip Lott, Donald Schultz (réal.), scénario de Steve Eder, Donald Schultz, 8 août 2010, Documentaire TV, 44 minutes [voir en ligne] [présentation en ligne], de 22min30 et 25min30 : Seulement l'extrait
  • V.Battaglia (29.11.2005), « Serpent roi », sur http://www.dinosoria.com,‎ (consulté le 17 janvier 2015)