Lagarde et Michard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Première de couverture du Lagarde et Michard Moyen-Âge, extrait des Très Riches Heures du duc de Berry (calendrier, mai, folio 5).

Le Lagarde et Michard est un manuel scolaire de littérature française, illustré et en plusieurs volumes, regroupant des biographies et des textes choisis d'auteurs, accompagné de notes, de commentaires et de questions destinées aux élèves, qui a longtemps servi de base à l'enseignement du français dans l'enseignement secondaire en France et dans d'autres pays francophones.

Historique[modifier | modifier le code]

Les auteurs de cette anthologie sont André Lagarde et Laurent Michard, professeurs de lettres supérieures dans les années 1950-1960 respectivement aux lycées Louis-le-Grand et Henri-IV à Paris (puis inspecteurs généraux de l'Éducation nationale).

Cette anthologie comporte 6 volumes, publiés aux éditions Bordas de 1948 à 1962[1] sous le titre Textes et littérature : Les grands auteurs français du programme[2] :

  1. Moyen Âge (publié en 1948) ;
  2. XVIe siècle (publié en 1949) ;
  3. XVIIe siècle (publié en 1951) ;
  4. XVIIIe siècle (publié en 1953) ;
  5. XIXe siècle (publié en 1955) ;
  6. XXe siècle (publié en 1962).

Bien que le chiffre demeure inconnu, le tirage de l'ensemble des volumes du Lagarde et Michard constitue un des records de l'édition pédagogique française. Les éditions Bordas annoncent dans les années 1980 que le cap des 20 millions d'exemplaires est franchi. À partir de 1992, le manuel n'est plus prescrit en milieu scolaire, mais reste un « usuel » de référence. Une nouvelle édition sous forme d'un coffret de 4 volumes, publiée depuis 2003, fait l'objet de retirages réguliers[3], accompagnée désormais d'un CD-ROM[4].

Hommages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Christine Lara, Pour une réception communo-culturelle de la lecture : Étude d'Atala de Chateaubriand, Paris, L'Harmattan, coll. « Espaces littéraires », , 273 p. (ISBN 978-2-296-12800-2), p. 30.
  2. Karl Canvat (dir.) et Georges Legros (dir.), Centre d'études et de documentation pour l'enseignement du français, Les Valeurs dans / de la littérature, Namur, Presses universitaires de Namur, coll. « Diptyque », , 129 p. (ISBN 2-87037-467-4), p. 62.
  3. (ISBN 2-04-729822-9)
  4. (ISBN 2-04-731290-6), (ISBN 978-2-04-731290-2)
  5. André Petitjean, « Pastiche et parodie : Enjeux théoriques et pédagogiques », Pratiques, no 42 « L'écriture-imitation »,‎ , p. 3–33 (27–28) (DOI 10.3406/prati.1984.1302).
  6. Michel Erman, « D'un simulacre l’autre : Pastiches d’autofictions », Modèles linguistiques, no 61 « L'écriture mimétique (II) »,‎ , p. 23–32 (DOI 10.4000/ml.184).
  7. Jean-Robert Pitte, Préface de Poètes du vin, Poètes divins, Éditions Écriture, p. 7.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-François Halté et André Petitjean, « Pour une théorie de l'idéologie d'un manuel scolaire : Le Lagarde et Michard : le cas Diderot », Pratiques, nos 1-2,‎ , p. 43–64. (DOI 10.3406/prati.1974.899).