Labid

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’islam image illustrant la poésie
Cet article est une ébauche concernant l’islam et la poésie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2010).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Labid ben Rabi'a (arabe : لَبيد بن ربيعة بن مالك أبو عقيل العامِري) était un poète arabe de l'époque pré-islamique, qui aurait vécu de 560 à 661 ap. J.-C.

Biographie[modifier | modifier le code]

Labid appartenait à la tribu des Beni'Amir ben Sa'sa'a ; il est décrit comme un guerrier valeureux et généreux, défenseur des siens. Ses textes mettent en scène de nombreuses batailles. Ses talents de poète lui servent également à la diplomatie : proche des ghassanides, il put cependant éviter que le roi lakhmide en place, d'abord favorable aux Beni Asad, ne prenne parti contre eux.

Lui et les siens se convertirent à l'islam vers 629 ; il renonça alors à la poésie. Il se serait éteint à Koufa, âgé de plus de cent ans.

Extrait[modifier | modifier le code]

Voici, dans sa mu'allaqât, deux petits extraits traduits par Pierre Larcher qui montrent l'importance qu'il accorde à la tribu (v. 81-82).

Chaque peuple a sa loi et, pour sa loi, un guide!

Ils ne sont pas flétris ni leur geste abolie
Leur patience, avec la passion, ne fléchit pas!

Référence[modifier | modifier le code]

  • Les Mu'allaqât, Les Sept poèmes pré-islamiques, préfacés par André Miquel, traduits et commentés par Pierre Larcher, collection Les immémoriaux, Fata Morgana (2000).

Voir aussi[modifier | modifier le code]