La Mauselaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gérardmer - Ski / Mauselaine
Vue aérienne de la station.
Vue de la Mauselaine et du Lac de Gérardmer depuis la piste du Tétras.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Subdivision administrative Vosges
Localité Gérardmer
Site web www.gerardmer-ski.com
Géographie
Coordonnées 48° 03′ 11″ nord, 6° 54′ 26″ est
Massif Vosges
Altitude 870 m
Altitude maximum 1140 m
Altitude minimum 750 m
Ski alpin
Domaine skiable Gérardmer-Ski
Remontées
Nombre de remontées 20
Téléphériques 0
Télésièges 2
Téléskis 12
Débit 19 600 (personnes/heure)
Pistes
Nombre de pistes 21
Noires 2
Rouges 8 (dont 1 snowpark et 1 stade de Slalom)
Bleues 3
Vertes 13 (dont 1 boardercross et incluant les espaces débutants)
Total des pistes 40 km
Installations
Nouvelles glisses
2
Vertes 2
Neige artificielle
Canons 70
Géolocalisation sur la carte : Vosges
(Voir situation sur carte : Vosges)
La Mauselaine
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
La Mauselaine

La Mauselaine est une station de ski située dans les Vosges à Gérardmer. Ouverte en 1958 sur trois pistes ; elle en compte aujourd'hui 21 (dont 1 stade de Slalom homologué FIS). Depuis 2008 la station est gérée en régie municipale par la commune de Gérardmer. La piste qui se voit depuis la ville est le Tétras (piste rouge).

La Mauselaine est répartie sur quatre secteurs : La Mauselaine, La Chaume Francis, Grouvelin et Le Pré-Lynx.

En pleine saison, la ville de Gérardmer accueille deux fois plus d'habitants (10 % de Britanniques, 45 % de Français, 5 % de Belges, 20 % d'Allemands et d'Hollandais).

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est l'association gérômoise des sports d'hiver (AGSH) qui est à l'origine des remontées mécaniques de la Mauselaine. À l'époque présidée par le Dr Meidinger puis M. André Voirin, et M. Paul Vial. Ces précurseurs sont à l'origine de la station de Gérardmer dont voici les principales dates de son histoire :

  • 1908 : fondation de la société des sports d'hiver de Gérardmer; organisatrice de la semaine internationale des sports d'hiver de 1913
  • candidature à l'organisation des jeux olympiques de 1924[1]
  • 1941 : Création d'une école de ski par Marcel Georges[2].
  • 1950 : projet de la station
  • 1952 : La savoyard Raymond Jeangeorges installe un premier téléski à trépieds. Des oppositions locales entraînent le départ de Jeangeorges qui ira développer Pralognan-la-Vanoise[2].
  • 1958 : construction du téléski des Hêtres-Sud (actuellement de la Mauselaine). Creation de l'ESF de Gérardmer[2]
  • 1959 : ouverture du téléski des Hêtres-sud
  • 1960 :L'Association Gérômoise des Sports d'Hiver est fondée pour soutenir le développement de la station[3]
  • 1986 : Création du Télésiège du Grand Haut
  • 1988 : Création du Télésiège de Grouvelin, reprise de l'exploitation par Maurice Yung (Translac S.A) qui devient alors délégataire chargé de l'exploitation et du développement du domaine skiable.
  • 2006 : fin de concession pour Translac S.A. pour 10M€, et reprise de la station par la société Maulin Montagne Participation. La concession devait durer 20 ans[4]
  • 2008 : Reprise de la station par la mairie de Gérardmer sous forme de régie municipale[5]
  • 2014 : La Mauselaine accueille la 8e étape du Tour de France 2014, en décembre la station inaugure son stade de Slalom homologué FIS pour les slaloms spécial et géant.
  • 2015: Nouveau Télésiège débrayage 6 places qui remplace le Télésiège du Grand Haut qui est parti en écosse et modification de la piste Le Renard de bleue à Verte.

Les pistes[modifier | modifier le code]

La station de Gérardmer propose 21 pistes : 2 noires, 8 rouges (dont 1 stade de Slalom homologué FIS construit en 2013), 4 bleues, 7 vertes + un espace débutant de 4 pistes vertes en front de neige et un jardin d'enfants.

  • La station compte dans sa liste la piste la plus longue des Vosges (3 999 m), Les Chevreuils.
  • La piste la plus connue est Le Tétras (piste rouge) équipée pour le ski nocturne.
  • Le Snowpark est situé sur la piste rouge du Cabri
  • Le Boardecroos est situé sur la piste verte du Sanglier
  • Entre 2013 et 2014, la station s'est dotée d'un stade de slalom homologué FIS en

Les secteurs[modifier | modifier le code]

  • La Mauselaine : est la porte d'entrée principale du domaine skiable, regroupant le front de neige, les parkings, les caisses, l'école de ski, de nombreuses locations de ski et restaurants. C'est également là qu'est situé le jardin d'enfant ainsi que l'espace délimitant "La petite Mauselaine". Le Télésiège du Grand Haut et les Téléskis du Grand Haut permettent d'accéder au Grand Haut (1 100m) et au reste du domaine.
  • La Chaume Francis : anciennement base de repli lors des hivers peu enneigés avant le réaménagement du domaine en 1984, la Chaume Francis est la deuxième porte d'entrée du domaine avec une caisse et un parking, son télésiège monte au sommet de la Tête de Grouvelin, sommet de la station à 1 140m d'altitude.
  • Grouvelin (auberge et chaume) : situé en haut du domaine skiable, cet espace propose 4 pistes vertes et 1 restaurant d'altitude. Du haut de la Tête de Grouvelin, une table d'orientation permet de repérer les sommets vosgiens visibles.
  • Le Pré-Lynx 750 : à 750 mètres d'altitude, c'est le point bas du domaine où convergent de nombreuses pistes.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Demetz Jean-Michel, « Gérardmer, c'est fantastique », L'Express,‎ (lire en ligne, consulté le 1er octobre 2020).
  2. a b et c http://esf-gerardmer.pagesperso-orange.fr/pages/cinquantenaire.htm
  3. « Une page se tourne pour l'AGSH - Gerardmer info », sur Gerardmer info, (consulté le 1er octobre 2020).
  4. « Le groupe Maulin s’implante à Gérardmer », Les Échos,‎ (lire en ligne, consulté le 1er octobre 2020).
  5. « Gérardmer reprend en régie son domaine skiable », Les Échos,‎ (lire en ligne, consulté le 1er octobre 2020).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :