The Imperial March

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis La Marche impériale)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une chanson image illustrant Star Wars
Cet article est une ébauche concernant une chanson et Star Wars.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

The Imperial March
Chanson de Boston Pops Orchestra
extrait de l'album Star Wars, épisode V : L'Empire contre-attaque
Sortie (1re diffusion)
(sortie double LP)
Enregistré décembre 1979 à janvier 1980[1]
Anvil Studios,
Abbey Road Studios
(Royaume-Uni)[1]
Genre musique de film
Format Long play
Compositeur John Williams
Label RSO Records

The Imperial March, aussi appelé The Imperial March (Darth Vader's Theme) (en français : « La Marche Impériale (Thème de Dark Vador) ») est un thème musical présent dans la franchise Star Wars. Il a été composé par John Williams pour le film Star Wars, épisode V : L'Empire contre-attaque.

La chanson a été révélée au public le , trois semaines avant la sortie du film, lors du premier concert de John Williams en tant que chef d'orchestre de l'Orchestre symphonique de Boston[2]. Elle est devenue disponible à la vente le , au sein de l'album Star Wars, épisode V : L'Empire contre-attaque, cinq jours avant l'avant-première du film[2].

The Imperial March est un des thèmes musicaux de film les plus connus, ainsi qu'un exemple classique de leitmotiv, de par sa récurrence dans les films de la saga[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Livret de Star Wars, épisode V : L'Empire contre-attaque, édition de 1997, p. 2, référence 09026 68773 2, RCA Victor.
  2. a et b Livret de Star Wars, épisode V : L'Empire contre-attaque, édition de 1997, p. 6-7, référence 09026 68773 2, RCA Victor.
  3. (en) Irena Paulus, « Williams versus Wagner or an Attempt at Linking Musical Epics », International Review of the Aesthetics and Sociology of Music, vol. 31, no 2,‎ , p. 153-184 (JSTOR http://www.jstor.org/stable/3108403)