La Cruche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Cruche est une comédie en 2 actes de Pierre Wolff et Georges Courteline, créée au Théâtre de la Renaissance le 27 février 1909. La pièce est une adaptation théâtrale d'une nouvelle de Georges Courteline intitulée : J'en ai plein le dos de Margot.

Argument[modifier | modifier le code]

Laurianne, un fonctionnaire dans la quarantaine, est impatient de recevoir une dépêche qui lui confirmera qu'il est récipiendaire des palmes académiques... En attendant il passe son humeur sur Margot, sa maîtresse, et Ursule sa bonne. Il est en revanche subjugué quand il aperçoit sa voisine Camille. Camille a pour amant le peintre Lavernié (appelé "Duvernié" selon les sources) ; or c'est précisément ce dernier qui doit lui envoyer la dépêche pour les palmes. Finalement, Laurianne n’obtient pas les palmes ; dépité, il propose à Lavernié de lui "refiler" sa maîtresse. Ce dernier le prend au mot, ce qui initie une série d'imbroglios au milieu desquels Margot ne sait où donner de la tête.

Réception[modifier | modifier le code]

Parce qu'elle mêle l'émotion au rire, la pièce déroute, à sa création, le public et ne rencontre pas le même succès que les saynètes de Georges Courteline. Dans son introduction au théâtre complet du dramaturge, l'universitaire Francis Pruner voit dans le personnage de Lavernié « l'ultime porte-parole au théâtre » de Courteline, La Cruche étant sa dernière pièce. Cette projection est particulièrement palpable dans la déclaration désenchantée du peintre, dans le second acte : « Le fait du véritable artiste n'est pas de se complaire en ce qu'il fit, mais de le comparer tristement à ce qu'il aurait voulu faire »[1].

Adaptations[modifier | modifier le code]

Théâtre de la Renaissance, 27 février 1909 (création)[modifier | modifier le code]

Théâtre Michel, 1913[modifier | modifier le code]

Adaptation supervisée par Georges Courteline.

Autres adaptations théâtrales[modifier | modifier le code]

Adaptation radiophonique[modifier | modifier le code]

Enregistrement audio par la Société des Comédiens Français, le 27 septembre 1953[2].

À la télévision[modifier | modifier le code]

1981 : La Cruche, mise en scène théâtrale télévisée pour Au théâtre ce soir[3], mise en scène par Robert Manuel, avec :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Georges Courteline (préf. Francis Pruner), Théâtre, Paris, GF Flammarion, (1re éd. 1965), 251 p. (ISBN 978-2-0807-0065-0), p. 11-20
  2. Jacques Reynier, « "La cruche" de Georges Courteline », sur Ina (consulté le 16 décembre 2016)
  3. Sortie en DVD en 2011 chez LCJ Productions, collection Le Meilleur du théâtre de boulevard