La Centrale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Centrale.
image illustrant un livre image illustrant le nucléaire
Cet article est une ébauche concernant un livre et le nucléaire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La Centrale
Image illustrative de l'article La Centrale
La Centrale nucléaire de Chinon

Auteur Élisabeth Filhol
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman
Éditeur P.O.L.
Collection Fiction
Date de parution
Nombre de pages 140
ISBN 9782846823425

La Centrale est le premier roman d'Élisabeth Filhol publié le aux éditions P.O.L et ayant reçu la même année le Prix France Culture-Télérama[1].

Résumé[modifier | modifier le code]

Le roman décrit, à travers les yeux d'un personnage principal (Yann), le quotidien d'ouvriers intérimaires de l'industrie nucléaire. Une vie calquée sur le rythme des centrales[2], entre danger, solitude et précarité. Ces salariés d'entreprises sous-traitantes vivent en caravane ou à l'hôtel, se déplacent d'un site à l'autre au gré des chantiers de maintenance, unis par des liens forts de solidarité, mais usés au fil des mois par la précarité et le stress au travail dans un environnement complexe où la menace de la contamination, de recevoir la « dose », est impalpable mais toujours présente.

Adaptation[modifier | modifier le code]

Le film Grand Central de Rebecca Zlotowski, sorti en août 2013, même s'il n'est pas stricto sensu une adaptation du roman en est cependant largement inspiré, tant par les thèmes centraux que certains éléments narratifs et de l'intrigue.

Éditions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]