Léopold Leau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Léopold Leau
Leopold Leau.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
FranceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Domaine
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Léau (homonymie).

Léopold Leau, né en 1868 et mort en 1943, est un mathématicien et linguiste français, connu pour son travail documentaire sur la langue auxiliaire internationale, notamment concernant l'espéranto et l'Ido.

Biographie[modifier | modifier le code]

Léopold Leau fut professeur agrégé de mathématiques au lycée Émile-Zola de Rennes. En 1897, il obtient le doctorat ès sciences mathématique avec un mémoire intitulé Étude sur les équations fonctionnelles à une ou a plusieurs variables à l'université de Paris. Il est ensuite nommé professeur à la faculté des sciences de l'université de Nancy.

En 1901, Léopold Leau fonde avec son collègue Louis Couturat, mathématicien et linguiste comme lui, la délégation pour l'adoption d'une langue auxiliaire internationale à la suite du constat des difficultés de traduction dans diverses langues lors de l'Exposition universelle de 1900.

En 1903, il co-écrit avec Louis Couturat l'important ouvrage Histoire de la Langue Universelle.

En 1907, ils rédigent ensemble une suite intitulée Les Nouvelles Langues Internationales.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 1903: Histoire de la Langue Universelle, Hachette, Paris[1]
  • 1907: Les Nouvelles Langues Internationales, éditions Centurat[2]
  • 1908: Lingvo internaciona di la delegitaro <Sistemo Ido>. Germana Guidlibreto. Couturat, L., L. Leau. Stuttgart 1908 (2-a eld. 1910).
  • 1908: Sama (dana eldono). Copenhague 1908.
  • 1909: Complete Manual of International language [Ido]; Couturat, Louis, Leau Léopold. Londres 1909.
  • 1930: Les suites des fonctions en général, (Mémoire des sciences mathématiques) ; Domaine réel. Paris: Gauthier-Villars, 1930, 45 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]