Léonor Goyon de Matignon (1604-1680)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Léonor Goyon de Matignon (1637-1714).

Léonor Goyon de Matignon
image illustrative de l’article Léonor Goyon de Matignon (1604-1680)
Gravure par Nanteuil
Biographie
Naissance
à Saint-Lô
Décès
à l'hôtel Matignon
à Paris
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
par François de Péricard
Évêque-comte de Lisieux
Évêque de Coutances
Autres fonctions
Fonction religieuse
Abbé commendataire de Lessay et de Thorigny

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Léonor Goyon de Matignon, premier du nom, né le à Saint-Lô et mort le à l'hôtel Matignon à Paris, est un prélat catholique français du XVIIe siècle.

Origines et famille[modifier | modifier le code]

Léonor Goyon de Matignon descend de la Maison de Goyon, seigneurs de Matignon, une famille de la noblesse bretonne et normande dont l'origine remonte au XIIe siècle. Plusieurs de ses membres se distingueront au service de l'Église catholique ou de la Couronne de France.

Léonor Goyon de Matignon est le cinquième enfant de Charles de Goyon de Matignon (1564-1648) et d'Éléonore d'Orléans (1573 † 1639) - fille de Léonor, duc de Longueville, et de Marie de Bourbon (1533-1601).

Service de l’Église[modifier | modifier le code]

Comme beaucoup de fils cadet de famille aristocratiques, le jeune Léonor Goyon de Matignon a le choix entre la carrière des armes ou la prêtrise. Il opte pour cette seconde voix. Il est élevé dans un collège de Jésuites mais il n'obtient aucun titre universitaire et est un simple clerc lors de nomination. Il est toutefois abbé commendataire de l'abbaye de Lessay (1622-1676) et de l'abbaye de Thorigny. En juillet 1625, il est désigné évêque de Coutances un siège dont les derniers titulaires n'avaient effectué qu'un bref épiscopat. Formellement nommé en 1627 confirmé le 29 mars 1632 et consacré en novembre 1633 par l'évêque d'Avranches il reste dix-neuf ans sur le siège épiscopal de cette ville avant d'être nommé évêque-comte de Lisieux en 1646, à la mort de Philippe Cospéan et confirmé en mai 1648. Il se démet de son siège épiscopal en 1674 en faveur de son neveu et homonyme[1]

Le 31 décembre 1661, à Paris, il est reçu chevalier de l'Ordre du Saint-Esprit, lors de la troisième promotion du règne de Louis XIV. Il sera par la suite fait commandeur des Ordres du Roi. En 1679 et 1680, il habite à Paris, paroisse Saint-Sulpice, dans l'Hôtel Matignon où il meurt le 14 février 1680. Son portrait est peint par Beaubrun.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Joseph Bergin The Making of French Episcopate (1589-1661) Yale University Press 1996 (ISBN 978-0300067514) p. 668

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]