László Hartmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir László et Hartmann.
László Hartmann
Berlin, International Avusrennen - 1931.jpg
Grand Prix de l'AVUS à Berlin en 1931 (avec ici une Maserati).
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 36 ans)
TripoliVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activité

Ládiszlav Hartmann, dit László Hartmann né le à Budapest et mort le à Tripoli (à près de 37 ans), est un pilote automobile hongrois sur circuits en Grand Prix, également spécialiste de courses de côte durant les années 1930.

Biographie[modifier | modifier le code]

De famille aisée, il débute modestement et discrètement sur une Hupmobile, puis, il s'achète en 1929 la Bugatti Type 35B du comte Tivadar Zichy, avec laquelle il bat plusieurs records nationaux de vitesse dans sa catégorie durant les fêtes de fin d'année. Il s'offre également une Bugatti Type 37 en 1930.

En 1930 toujours, il devient vice-champion d'Europe de la montagne en catégorie voitures de course, derrière Hans Stuck. Remarqué par Ettore Bugatti, il obtient une puissante Bugatti Type 51 qui lui permet de remporter les éditions 1932 et 1933 de la côte de Guggerberg.

À partir de 1935, il court aux volants de Maserati, d'abord une 8CM, puis une 6CM ex-Tazio Nuvolari (dès 1937). Maserati fait de lui un pilote semi-professionnel, rapidement salarié par l'entreprise.

En 1937, il se classe onzième du championnat d'Europe des pilotes (alors qu'en 1935 il était vingt-et-unième). Mais ses nouvelles voitures italiennes ne peuvent rivaliser pour les premières places avec les Flèches d'Argent allemandes.

En 1938, pour la première épreuve de la saison, il est victime d'un grave accident au Grand Prix de Tripoli, lors d'une collision avec Giuseppe Farina qui veut le dépasser au bénéfice d'un moteur plus puissant. Il est retiré la colonne vertébrale brisée et décède le lendemain matin à l'hôpital de Tripoli. Quelques minutes plus tôt, Eugenio Siena trouvait lui aussi la mort, en voulant éviter de toucher Franco Cortese le leader des voiturettes. Les organisateurs du Grand Prix organisaient pour la première fois une course conjointe avec ce type de voitures, désorganisant son déroulement sur le type tracé de leur épreuve, avec un enchaînement de plusieurs autres accidents.

Après une cérémonie locale à laquelle participe le général Badoglio, un avion militaire italien rapatrie la dépouille de László Hartmann dans son pays. Il est enterré au cimetière de Rákoskeresztúr, un arrondissement de Budapest.

Résultats en course[modifier | modifier le code]

Résultats en Grands Prix[modifier | modifier le code]

3 podiums, 24 places dans les 10 premiers, 44 courses disputées en 9 saisons

Photo d'une monoplace rouge exposée dans un musée.
Exemple de Maserati 8CM.
Photo d'une monoplace rouge exposée dans un musée.
Exemple de Maserati 6CM.

Résultats sur voiturettes[modifier | modifier le code]

Victoires en courses de côte[modifier | modifier le code]

11 victoires nationales, de 1930[1] à 1935[2]

  • Guggerberg (près de Budapest), en 1930, 1931, 1932, 1933 et 1935 sur Bugatti
  • Hármashatár (près de Budapest), en 1930 et 1935 sur Bugatti
  • Parád-Gyöngyös (Mátra Hill), en 1930 sur Bugatti
  • Gödöllõ (près de Budapest), en 1934 sur Bugatti
  • Feleac (près de Cluj-Brașov), en 1935 sur Maserati
  • Dobogokoe, en 1935 sur Maserati.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Hans Etzrodt, « HILL CLIMB WINNERS 1897-1949 Part 4 (1927-1930) », sur The Golden Era of Grand Prix Racing
  2. (en) Hans Etzrodt, « HILL CLIMB WINNERS 1897-1949 Part 5 (1931-1936) », sur The Golden Era of Grand Prix Racing

Liens externes[modifier | modifier le code]