Monnaie royale des Pays-Bas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Koninklijke Nederlandse Munt)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les autres articles nationaux ou selon les autres juridictions, voir Liste des ateliers de fabrication de monnaies.
Monnaie royale des Pays-Bas
logo de Monnaie royale des Pays-Bas

Logo de la Koninklijke Nederlandse Munt

Création 1567
Dates clés 1807
Fondateurs Gouvernement néerlandais
Forme juridique Société anonyme
Slogan « Fabricant officiel des pièces néerlandaises »
Officieel producent van de Nederlandse munten
Siège social Drapeau des Pays-Bas Utrecht (Pays-Bas)
Direction Maarten Brouwer
Actionnaires Ministère des Finances
Activité Frappe
Produits Pièces de monnaie, médailles
Site web (nl) www.knm.nl

La Monnaie royale des Pays-Bas ou Monnaie royale néerlandaise (en abrégé : KNM, en néerlandais : Koninklijke Nederlandse Munt, en anglais : Royal Dutch Mint) est l'unique fabrique de monnaie nationale du royaume des Pays-Bas.

Cette société s'est spécialisée dans la frappe de la monnaie de circulation courante, mais aussi de pièces de collection, de médailles, de timbres-poste en argent[1] et autres gadgets.

Histoire[modifier | modifier le code]

Depuis 1567, les pièces des Pays-Bas sont frappées à Utrecht. L'État des Pays-Bas donne encore en 2009 le mandat à la Koninklijk Nederlandse Munt de fabriquer sa monnaie.

Jusqu'en 1994, la Koninklijke Nederlandse Munt NV, aussi alors appelée Rijks Munt était une société parastatale. À la suite du décret royal du 15 juin 1994, la compagnie est devenue une société indépendante dont le royaume des Pays-Bas est l'actionnaire à 100 %.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Présentation de trois timbres en argent réalisés par la Monnaie royale des Pays-Bas, article du Cercle des amis de Marianne, 26 juillet 2006 (consulté le 13 septembre 2006).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]