Kolda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Kolda
Kolda
Marché au centre-ville
Administration
Pays Drapeau du Sénégal Sénégal
Région Kolda
Département Kolda
Maire
Mandat
Abdoulaye Bibi Baldé
2014-2019
Démographie
Gentilé Koldois
Population 65 573 hab. (2009)
Densité 7 286 hab./km2
Géographie
Coordonnées 12° 53′ 00″ nord, 14° 57′ 00″ ouest
Altitude m
Superficie 900 ha = 9 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sénégal

Voir la carte administrative du Sénégal
City locator 14.svg
Kolda

Géolocalisation sur la carte : Sénégal

Voir la carte topographique du Sénégal
City locator 14.svg
Kolda

Kolda est une ville du Sénégal située en Haute-Casamance, au sud du pays, à proximité de la frontière avec la Guinée-Bissau. C'est le chef-lieu de la région et du département du même nom.

Histoire[modifier | modifier le code]

Kolda tire son nom de son fondateur Koly Dado[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville est située sur la route nationale 6 – communément appelée « route du Sud »[2] – qui relie Tambacounda à Ziguinchor. Dakar, la capitale, se trouve à 670 km[3].

Les localités les plus proches sont notamment Gaide, Sikilo, Faraba, Faramba et Sisal[4].

Physique géologique[modifier | modifier le code]

Saison des pluies à Kolda (mi-août)

La végétation et la pluviométrie sont abondantes. La saison humide dure quatre à cinq mois, de juin à octobre, et la saison sèche de novembre à mai, voire juin.

La température annuelle moyenne est de 27,7 °C avec un maximum de 34,9 °C en avril, mai et octobre, et un minimum de 20,4 °C en janvier et août.

Population[modifier | modifier le code]

Lors des recensements de 1988 et 2002, Kolda comptait respectivement 34 337 et 53 921 habitants. Au , selon les estimations officielles, la ville en comptait 65 573[5].

Elle est en majorité constituée de Peuls[6].

Économie[modifier | modifier le code]

Un Centre de recherches zootechniques (CRZ) a été créé à Kolda en 1972[7].

Dans une région giboyeuse, le tourisme cynégétique constitue un important volet de cette activité : sur environ 3 000 touristes qui visitent la localité chaque année, 800 y viennent pour chasser[8].

Kolda est desservi par un aérodrome[9], situé à Saré Bidji, en périphérie de la ville[2].

Personnalités nées à Kolda[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2013)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • Bécaye Diop, ministre d'État, ministre des Forces armées
  • Massamba Lô Sambou, footballeur
  • Souleymane Diamanka, slammeur
  • Ameth Fall, général
  • Sada Kane, journaliste, dont le père fut le fondateur de Quartier Bouna Kane
  • Abdoulaye Diallo, premier maire de Kolda. L'école Kolda 3 a été baptisée « École Abdoulaye Diallo ».
  • Yero Kande, ancien député
  • Demba Koita, ancien député maire de Kolda
  • Sandigui Balde, ancien député
  • Mountaga Diao, deux fois ancien député et ancien sénateur
  • Baba Kande, ancien député
  • Samba Ndiaye Balde, ancien député
  • Alassane Balde, ancien député
  • Aminata Gassama, ancienne député
  • Abdoulaye Bibi Balde, ministre de l'environnement et actuel maire de Kolda
  • Elhadje Omar Ba, chef religieux l'islam fouladou
  • Elhadj Omar Fall (Doyen Fall), ancien directeur d'école
  • Amadou Tidiane Ba, ancien adjoint maire de Kolda
  • Gnagna Fall Ba, ancienne conseillère économique et sociale

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mamadou Aliou Diallo, « Du Daka de Koly Dado à Kolda », sur Soleil Online, (consulté en 29 décembre2015).
  2. a et b « Conseil des Ministres décentralisé : Kolda va bénéficier d’un programme d’investissement de 200 milliards FCfa », sur Soleil Online, .
  3. Dakar et ses environs, carte 1/16 000, édition 2007-2008
  4. (en) Maps, weather and airports for Kolda [1]
  5. Statistiques Geohive [2]
  6. Paul Pasteur, Bernard Bodinier (et al.), Genre et éducation : former, se former, être formée au féminin, Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2009, p. 466 (ISBN 9782877757102)
  7. Source FAO [3]
  8. Moustapha Guèye, Le tourisme en Casamance : Entre pessimisme et optimisme, L'Harmattan, 2010, p. 16 (ISBN 9782296102880)
  9. Sénégal. Liste des aérodromes et pistes, 2 juillet 2009 [4]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Papa Nouhine Dieye, Comportements des acteurs et performances de la filière lait périurbain de Kolda (Sénégal), Montpellier, CIHEAM-IAMM, 2003, 60 p. (thèse) (ISBN 2853522687)
  • Sylvie Fanchette, Au pays des Peuls de Haute-Casamance : l'intégration territoriale en question, Karthala, Paris, 2011, 393 p. (ISBN 9782811105303)
  • MaDieng Guèye, Monographie climatique d’une station synoptique : Kolda (1946-1975), Dakar, Université de Dakar, 1982, 91 p. (mémoire de maîtrise de géographie)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :