Kiss FM (Nationale)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Kiss FM.
Kiss FM
Description de l'image Kiss FM 1987 logo.png.
Présentation
Pays Drapeau de la France France
Siège social Bordeaux
Slogan « le grand frisson »
Langue français
Statut local privé
Historique
Ancien nom Radio Libre Bordeaux
Diffusion
FM  Oui


Kiss FM est une station de radio musicale privée, fondée par Georges Polinski, et disparue en 1991 lors de sa fusion avec Metropolys, puis de la constitution en 1992 du réseau M40, qui devient par la suite RTL2.

Le format musical de Kiss FM aujourd'hui pourrait être assimilé à un format pop-rock, avec une variante très Rock à partir de 21 h avec Bernard Lenoir et Nicolas Lespaule.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire débute lorsque Georges Polinski, fondateur de Radio Nantes, achète Radio Libre Bordeaux à G. Lanao[1]. Le débute Kiss FM, « le grand frisson », sur le 90.8 FM. Les années suivantes, Kiss FM ouvre des fréquences dans la région Aquitaine. Sur 33 radios bordelaises, Kiss FM arrive en 3e position en 1987[1]. La station entreprend la création d'un réseau FM national, d'anciennes fréquences du réseau CFM reprises entre temps par RFM. Canal+ est associé au capital de Kiss FM de 1987 à 1989[1].

En trois ans d'existence Kiss FM aura marqué une génération d'auditeurs. C'est sur cette radio qu'un jeune animateur jusqu’alors inconnu a dynamité les matinales, puis "l'after-school" (17 h/20 h). Son nom : Arthur !

En 1990, Jean-Claude Nicole, le patron du groupe "La Suisse" et actionnaire majoritaire de Kiss FM (aux côtés de Canal + et de GPT), se retire de Kiss FM assez brutalement alors que la radio n'avait pas encore atteint son point d'équilibre financier. Pour sauver les meubles, Kiss FM fusionne avec le réseau nordiste Métropolys et devient Kiss-Metropolys le avec un format plus "dance" destiné aux 20-30 ans, qui fait rupture avec celui de Kiss. Le réseau possède alors 118 fréquences en France, Belgique et Suisse.

En , la Compagnie luxembourgeoise de télédiffusion (CLT), maison mère de RTL qui est propriétaire du réseau Maxximum, la SER (filiale du groupe de presse Prisa) et actionnaire de Kiss Metropolys, décident la fusion de Maxximum et Kiss Metropolys, annoncée à l'antenne des deux radios le . Le , le nouveau réseau laisse place à la station M40.

La programmation musicale de M40 au format pop rock change par rapport à celle de Maxximum et de Metropolys sans répondre aux attentes des anciens auditeurs et sans en trouver de nouveaux. En 1995, M40 devient RTL1, sans demander l'accord au CSA. Après une plainte d'Europe 1, qui jugeait le nom trop proche du sien, RTL1 est rebaptisée RTL2.

Grille des programmes[modifier | modifier le code]

La grille de Kiss FM était :

En 1987 : 6 h/9 h : Arthur, 9 h/13 h : Yolaine de La Bigne, 13 h/17 h : Yann Kulig (dit "Doc"), 17 h/20 h : Laurent Boyer, 20 h/21 h : Bernard Lenoir, 21 h/0 h : Nicolas Lespaule,

En 1989 : 6 h/9 h : Les Frères Brothers (Christian Allaert, Stéphane Thebaut, Franck Vervueren, Fabrice Lecuyer...), et à 17 h/20 h : Arthur

Et, le mercredi 22 h/0 h : Richard Bohringer pour "C'est Beau Une Ville La Nuit", le samedi, Antoine de Caunes pour "Marlboro Music". Mais aussi des chroniqueurs de luxe, avec Les Nuls et Les Guignols (reprise des "Arènes de l'Info" et du "JTN"), Jérôme Bonaldi, Frank Eskenasi, Kriss Graffiti,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Jean-Marc, J.E. et Bruno, schoop.fr, « Kiss FM : histoire »