Kirill Zaborov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
L'admissibilité de cet article est à vérifier (mars 2017).
Motif : sources centrées sur cette personne ou son œuvre ? + Pas de consensus lors du précédent débat.
Vous êtes invité à le compléter pour expliciter son admissibilité, en y apportant des sources secondaires de qualité, ainsi qu'à discuter de son admissibilité. Si rien n'est fait, cet article sera proposé à la suppression un an au plus tard après la mise en place de ce bandeau.
Conseils utiles à la personne qui appose le bandeau
Kirill Zaborov
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalités
Domicile
Activité
Père
Autres informations
Mouvement

Kirill Zaborov est un compositeur de musique classique et pianiste de jazz français né à Minsk (Biélorussie) en 1970, fils de l'artiste Boris Zaborov.

Pianiste de jazz[modifier | modifier le code]

Il se produit en tant que pianiste de jazz et improvisateur à partir de la fin des années 1990 sur plusieurs scènes parisiennes en duo ou en trio.

La composition classique[modifier | modifier le code]

Dans le domaine de la composition classique les œuvres de Kirill Zaborov sont créées à partir de 2004 et jouées en France et en Europe, dans des salles et des festivals [1].

Interprètes[modifier | modifier le code]

Guigla Katsarava[2],[3], Jeffrey Grice[4], Thomas Jarry[5], Olga Panova et Ecaterina Baranov[6], Laurence Oldak[7], Aron quartett, etc.

Arts visuels[modifier | modifier le code]

Il compose également pour le cinéma[8]. En 2010, il accompagne au piano le film muet Moscou (1927) lors de sa projection au Forum des images[9], et l'adaptation au théâtre de Pierre et Jean de Guy de Maupassant au Lucernaire en 2013[10].

Les spectacles artistiques en interaction[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Hommage à la mémoire de Dimitri Chostakovitch (partition), L'Harmattan, 2007[14].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • ...Et de l'aube émerge..., Guigla Katsarava, piano, Polymnie, 2009[15],[16] .
  • Paris - Vienne - Moscou (1910-2010) par le Aron Quartett, Preiser Records, 2010[17].
  • Dialogue - Scriabin-Zaborov, par Laurence Oldak, Fuga Libera, 2015[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]