Aller au contenu

Musée Matisse du Cateau-Cambrésis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Musée départemental Matisse
Informations générales
Type
Ouverture
1952 (transfert en 1982)
Surface
4 600 m²
Visiteurs par an
70 000
Site web
Collections
Collections
Bâtiment
Protection
Localisation
Pays
France
Commune
Adresse
Palais Fénelon
59360 Le Cateau-Cambrésis
Coordonnées
Localisation sur la carte du Nord
voir sur la carte du Nord
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France

Le musée Matisse du Cateau-Cambrésis est un musée créé par le peintre lui-même en 1952. Il s'agit de l'unique musée créé par Matisse de son vivant.

Plusieurs notables du Cateau-Cambrésis souhaitent depuis longtemps créer un musée consacré à l'art moderne, et plus particulièrement au plus célèbre artiste né dans la commune. Ils ont entrepris d'aller rencontrer le peintre dans le midi pour lui demander de dédicacer deux reproductions de ses tableaux. Lors de cette rencontre, Matisse promet de donner des œuvres pour peu qu'un lieu puisse les accueillir[1].

Le musée est inauguré le en présence du directeur des Musées de France et en accord avec Matisse lui-même qui offre à la ville du Cateau-Cambrésis une collection de 82 œuvres[2] et qui a décidé de la disposition de chacune des œuvres[1]. Le musée est alors installé dans le grand salon de l’hôtel de ville. L'implantation initiale est suivie par Lydia Délectorskaya, proche collaboratrice du peintre. Matisse, âgé et de santé fragile, est absent, il a envoyé un message lu lors de l'inauguration, et deux de ses enfants le représentent[3].

Matisse décède en 1954, sans jamais avoir vu « son » musée. En 1956, Auguste Herbin, natif du Cambrésis, ayant passé quelques années de son enfance au Cateau, offre 24 œuvres à la ville qui constituent ainsi une deuxième collection, laquelle s'ajoute à la donation Matisse et au fonds originel donné par le Musée national d'art moderne[4].

En 1982, alors que ses collections se sont enrichies de plusieurs donations, le musée est installé dans l'ancien palais Fénelon, à l'instigation du sénateur-maire Roland Grimaldi, désireux d'offrir au Musée un cadre plus adapté[4]. Il reçoit une nouvelle donation de la famille Matisse. Il devient musée départemental en 1992. Agrandi et réaménagé à partir de la fin des années 1990, il rouvre ses portes le après trois ans de travaux. Le , le musée reçoit la donation Tériade, constituée notamment d'œuvres de Pablo Picasso, Marc Chagall, Joan Miró, Georges Rouault, Fernand Léger et Alberto Giacometti, dont la « salle à manger de Tériade » décorée par Matisse et Giacometti.

Patrice Deparpe est nommé directeur du musée Matisse[5] en 2014.

Le musée entrera dans une nouvelle phase puisque des travaux de restructuration et d'extension débuteront prochainement. C'est le projet de l'architecte Bernard Desmoulin qui a été classé premier pour son inscription dans la continuité de l'équipement déjà existant. Ces travaux financés par le Département permettront au palais Fénelon de gagner 1 000 m², soit un tiers de surface actuelle. L’inauguration est prévue pour 2022, en attendant, une aile restera ouverte partiellement et des expositions seront organisées hors les murs[6].

Le bâtiment

[modifier | modifier le code]

Le site qu'occupe le palais Fénelon est utilisé par les archevêques de Cambrai depuis le XIe siècle[7]. Il servit notamment de refuge pendant le Moyen Âge aux évêques de Cambrai et doit son nom à Fénelon, archevêque de 1695 à 1715. Il fut reconstruit au XVIIIe siècle par Théodore Brongniart à qui on doit le portail monumental néoclassique. Après la révolution française, il sert de caserne aux Autrichiens, avant d'être acheté en 1812 par un entrepreneur qui y installe une filature de coton puis des métiers à tisser. Il est racheté en 1883 par la ville, qui en fait une école, un marché couvert et un jardin public. Il est inscrit, avec son parc, à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1944[8],[9].

La collection

[modifier | modifier le code]

Unique musée créé par Henri Matisse, sur sa terre natale, le musée présente une des plus importantes collections du maître de la couleur au monde. Il est enrichi des œuvres de l’artiste abstrait, Auguste Herbin, qui offre à la ville de son enfance un ensemble emblématique d’œuvres géométriques et colorées. Une collection encore augmentée par un don exceptionnel de livres d’artistes et d’œuvres personnelles des plus grands artistes du XXe siècle ayant appartenu à l’éditeur d’art Tériade[10].

  • La collection Matisse : 783 œuvres (26 peintures, 21 sculptures, 479 dessins, 220 estampes, 32 livres illustrés, 1 vitrail, 19 objets personnels).
  • La collection Herbin : 92 œuvres (33 peintures, 2 sculptures, 39 dessins, 13 estampes, 1 vitrail, 1 piano, 2 tabourets peints, 3 objets personnels).
  • La collection Tériade : 590 œuvres (26 peintures, 8 sculptures, 1 vitrail, 2 céramiques, 5 dessins, 72 livres).

Une salle d'exposition temporaire de 500 m² : la première exposition est consacrée à la donation d'Alice Tériade : Tériade et le livre de peintre. Dans le cadre du 150e anniversaire de la naissance de l'artiste, l'année 2019 sera ponctuée par deux expositions La créativité demande du courage, Carte blanche aux étudiants en Arts des Hauts-de-France et Ce que les maîtres ont de meilleur dédiées au processus de création artistique à l’apprentissage d’élève à professeur.

Quelques œuvres présentées

[modifier | modifier le code]

(Liste non exhaustive)

Henri Matisse

[modifier | modifier le code]

Autres artistes

[modifier | modifier le code]
  • Geneviève Claisse : Unité, acrylique sur toile (1969)
  • Auguste Herbin :
    • Bois sculpté, bois polychrome (1921)
    • Lénine-Staline, huile sur toile (1948)
    • Réalité spirituelle, huile sur toile (1938)
    • Union, huile sur toile (1959)
  • Fernand Léger :
    • Le roi de cartes, huile sur toile (1927)
    • Nu avec branche, huile sur toile (1931)

Expositions temporaires

[modifier | modifier le code]
  • 2020 : Tout va bien monsieur Matisse, jusqu'au 17 janvier 2021.
  • 2019 : Carte blanche donnée à William Sweetlove et Bart Ramakers dans le parc Fénelon du musée Matisse, - .
  • 2019 : La créativité demande du courage, Carte blanche aux étudiants des Écoles d'Art des Hauts-de-France, - .
  • 2018 : Marcel Gromaire Regards sur les collections, - .
  • 2017-2018 : Alain Godon, l'Architecture du Rêve, - .
  • 2016-2017 : Alechinsky, Marginalia, - .
  • 2016 : Vincent Barré, Sous les Grands Arbres, - .
  • 2015-2016 : Matisse et la Gravure, - dimanche .
  • 2015 : Geneviève Claisse, - .
  • 2014-2015 : Tisser Matisse, - .
  • 2014 : La vie est faite de belles rencontres, - dimanche .
  • 2014 : Jean Dewasne, La couleur construite, - lundi .
  • 2013 : Jackie Matisse, Jeux d'espace, - .
  • 2013 : Matisse la couleur découpée, - .
  • 2012-2013 : Rétrospective Herbin, - .
  • 2012 : Christian Bonnefoi, Dos à dos, - .
  • 2012 : Henri-Edmond Cross et le néo-impressionnisme : de Seurat à Matisse, du au .
  • 2011 : François Rouan, la découpe comme modèle , du au .
  • 2010 : Janos Ber, tracer la couleur, du au .
  • 2009 : Miró et Tériade, l'aventure Ubu, du au .
  • 2009 : Philippe Richard, Rien à voir avec Henri Matisse, du au .
  • 2008 : Les vitraux de Josef Albers, du au .
  • 2007 : Rouault, correspondances avec Matisse, du au .
  • 2006-2007 : Chagall et Tériade, l'empreinte d'un peintre, du au .
  • 2002 : Tériade, du au .

Ouvrage en lien avec le Musée Matisse

Traits de Génie, Jess Kaan

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. a et b Géraldine Beys, citée dans les sources, p. 80
  2. Cinq sculptures, deux grandes peintures, vingt-sept gravures, trente-cinq dessins, une tapisserie, deux tentures sur lin et dix livres illustrés. Géraldine Beys, citée dans les sources, p. 81
  3. Géraldine Beys, op. cit., p. 80-81
  4. a et b Géraldine Beys, op. cit., p. 81
  5. « Le Journal des Arts », Le Journal des Arts n°421 du 17 octobre 2014, Patrice Deparpe à la direction du Musée Matisse. (consulté le )
  6. Les équipements culturels départementaux, Le musée départemental Matisse, lenord.fr
  7. Un patrimoine architectural remarquable, site du musée Matisse
  8. Notice no PA00107429, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  9. Notice no IA59001691, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. « Un musée, 3 collections, site du musée Matisse » (consulté le )

Articles connexes

[modifier | modifier le code]

Liens externes

[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :