Count Fleet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les chevaux
Cet article est une ébauche concernant les chevaux.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Count Fleet
Image illustrative de l'article Count Fleet
Count Fleet lors de sa victoire dans les Preakness Stakes, en 1943.

Père Reigh Count
Mère Quickly
Père de mère Haste
Sexe Mâle
Naissance 24 mars 1940
Pays de naissance Drapeau des États-Unis États-Unis
Mort 3 décembre 1973
Pays d'entraînement Drapeau des États-Unis États-Unis
Éleveur Fannie Hertz
Propriétaire Fannie Hertz
Entraîneur Don Cameron
Jockey Johnny Longden
Nombre de courses 21
Nombre de victoires 16
Gains en courses $ 250 300
Distinction Cheval de l'année aux États-Unis (1943)
Principales victoires Kentucky Derby
Preakness Stakes
Belmont Stakes
Champagne Stakes
Pimlico Futurity
Wood Memorial

Count Fleet (né le au États-Unis et mort le ) était un cheval de course américain, vainqueur de la Triple Couronne en 1943.

Carrière[modifier | modifier le code]

Né au haras de Stoner Creek à Paris, Kentucky, élevé par la femme de John Daniel Hertz[1], connu pour la société de location de voitures portant son nom, Count Fleet est un fils de l'étalon du haras, Reigh Count, lauréat du Kentucky Derby en 1928. À 2 ans, il connut des débuts difficiles, ne parvenant pas à s'imposer lors de ses premières sorties en compétition. John Hertz pensait alors ne pas conserver ce poulain, jusqu'à ce que le jockey Johnny Longden le convainque du contraire[2]. Bien lui en prit puisque Count Fleet n'allait pas tarder à ce révéler, enchaînant soudain les victoires et les chronos records, notamment dans les importants Champagne Stakes. En fin d'année, il revendique un bilan de 10 victoires en 15 courses, un titre de Meilleur poulain de 2 ans et un rating de 132 livres, un record à l'époque. La saison suivante serait encore plus étincelante, Count Fleet resta invaincu en six courses et remporta la Triple Couronne en écrasant ses adversaires dans le Kentucky Derby (3 longueurs), les Preakness Stakes (8 longueurs) et les Belmont Stakes (25 longueurs, soit la deuxième plus large victoire dans cette course après Secretariat en 1973). Marqué par une blessure contractée au début de l'année, Count Fleet se retire avec un double titre de meilleur poulain de 3 ans et de Cheval de l'année. Il sera admis au Hall of Fame des courses américaines en 1961 et se verra classé à la cinquième place du classement des 100 meilleurs chevaux de l'histoire des courses américaines.

Au haras[modifier | modifier le code]

Count Fleet connaitra une seconde partie de carrière fructueuse, devenant un étalon à succès, tête de liste en 1951. Il revendique deux Horses of the Year, Counterpoint et One Count et un vainqueur de Derby, Count Turf. Ses filles ont également brillé au stud, et lui ont donné un titre de tête de liste des pères de mères en 1963. L'une d'elles a notamment produit le grand champion Kelso, une autre est la grand mère du crack anglais Mill Reef.

Mort à l'âge canonique de 33 ans, Count Fleet fut inhumé à Stoner Creek Farm.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Count Fleet 1943 Triple Crown, 1943 Horse of the YearT », sur www.spiletta.com (consulté le 16 septembre 2010)
  2. (en) « Historical Stories - Horse Racing », sur About.com Horse Racing (consulté le 1er novembre 2015)