Katastrophe (rappeur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rocco Kayiatos
Description de cette image, également commentée ci-après
Katastrophe au Grog Shop, à Cleveland Heights en 2011.
Informations générales
Surnom Katastrophe
Activité principale Rappeur, producteur
Genre musical Hip hop
Années actives 1997-
Labels Knox Records
Cherchez La Femme
Sugartruck Recordings
Site officiel RoccoKatastrophe.com

Rocco Kayiatos, plus connu par son nom de scène Katastrophe, est un rappeur et producteur américain de hip-hop (voir LGBT hip hop)[1],[2],[3],[4].

Installé dans la région de la baie de San Francisco, il a commencé la compétition par la poésie slam en 1997. Après avoir remporté le Youth Speaks dans la catégorie poésie slam en 1998, il a participé à la tournée Rambling Road Show de Sister Spit[5]. Il est considéré comme le premier chanteur ouvertement transgenre du genre hip-hop, et il évoque souvent son identité d'homme trans dans ses réalisations.

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

En 2001, il a enregistré avec Mark Schaffer la chanson-titre du film Tijuana Donkeys, réalisé par Shar Rednour et Jackie Strano ; la bande sonore a été nominée pour un AVN Award, mais ce prix a été remporté par Snoop Dogg[6]. Katstrophe et Schaffer ont ensuite formé le groupe hip hop The End of the World avec Ricky Lee ; Schaffer a également débuté une carrière solo sous le nom Schaffer the Darklord[6].

Katastrophe a créé ses premiers beats en 2002[7]. Il rappe à propos de la vie vécue hors des sentiers battus de l'éducation, du genre et de la culture. Il utilise son combat d'homme trans et sa place contestée dans le queer contemporain et la culture hip hop pour discuter des grandes questions communautaires, d'espace, de privilèges, de sexe, et d'estime de soi[8].

Il a été nommé Producteur de l'année par Outmusic Awards pour son premier album Let's Fuck, Then Talk About My Problems avec le label Sugartruck Recordings, réalisé en 2004[6],[9]. Kayiatos réalisé un deuxième album intitulé Fault, Lies and Faultlines avec le label Cherchez La Femme en 2005[10], et un troisième album, The Worst Amazing a été réalisé en octobre 2009 avec 307 Knox Records. En 2008 il a écrit, produit, réalisé et joué dans un spectacle intitulé HomeMade SuperHero. Il se produit également avec Jenna Riot en tant que musicien dans Socialites Ice Cream[11].

Il est présenté dans le film documentaire Poetic License, Pick Up the Mic, Enough Man, et Riot Acts[12],[13],[14]. Il a été décrit comme l'un des rappeurs les plus accomplis dans le documentaire queer hip hop Pick Up the Mic[15]. Sa vidéo de la chanson « The Life » est passée au top ten Click List pendant 12 semaines aux MTV networks. Sa musique a été présentée dans la série contemporaine The L Word sur Showtime, ainsi que plusieurs Courts métrages. Kayiatos a fait l'objet d'un biopic intitulé The State of Katastrophe. Il a également fait des tournées aux États-Unis et en Europe[16].

Publication[modifier | modifier le code]

En octobre 2009, lui et Amos Mac ont fondé Original Plumbing, le premier magazine par et pour les hommes trans[17].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Marech, Rona, "Heavy-handed but tender-hearted, transgender hip-hopper Katastrophe is a rebel with a cause," The San Francisco Chronicle, February 25, 2005, consulté le 6 novembre 2009.
  2. Ganahi, Jane, "Michelle Tea mines her colorful past for a graphic memoir.
  3. Marech, Rona, "Throw out your pronouns -- 'he' and 'she' are meaningless terms in the Bay Area's flourishing transgender performance scene," The San Francisco Chronicle, December 29, 2003, accessed November 7, 2009.
  4. Schwartz, Abby, "Queer on the mic: Is rap music the final frontier for GLBT artists?," Gay and Lesbian Times, Issue 881, November 11, 2004, consulté le 9 novembre 20099.
  5. Jacob Anderson-Minshall, Man Enough to Take on Rap, (lire en ligne).
  6. a, b et c Rachel Swan, Trans-Cendent: Katastrophe joins up with Deep Dickollective, "The Godfathers of Gay Hip-Hop., (lire en ligne).
  7. Paige Cornwell, Katastrophe brings transgender hip-hop to UNL, (lire en ligne) [dead link] .
  8. Sawyer, Terry, "Queering the Mic," Pop Matters, March 18, 2004, consulté le 7 novembre 2009.
  9. « OMA Nominees », Outmusic, (consulté le 25 novembre 2009).
  10. Reighly, Kurt B., "Trans-hop," The Advocate, November 8, 2005.
  11. Pollo Del Mar, Pollo Hates Missing Out on the Fun, (lire en ligne).
  12. Martinfield, Seán, "Frameline 32", San Francisco Sentinel, June 27, 2009, accessed November 7, 2009
  13. « Review of « Pick up the Mic » », After Ellen, 18 octobre 2006, consulté le 7 novembre 2009.
  14. « The Actor Slash Model Film Project », consulté le 12 août 2010.
  15. Terrence Butcher, Pic up the Mic: The Evolution of Homohop, (lire en ligne)
  16. Mac Barreto, Katastrophe: Hip Hop Against the Grain, Wiretap, (lire en ligne).
  17. Greenfield, Beth, « Gay: Original Plumbing launches: New publication celebrates transmen » Time Out New York, 22–28 octobre 2009, consulté le 29 avril 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]