Karl Mayr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Karl Mayr est né le et décédé le , est un ancien officier bavarois qui fut notamment capitaine de la Deutsches Heer pendant la Première Guerre mondiale puis commandant dans l'armée allemande, au cours de la période dite de la Républqiue de Weimar. Après la guerre, en 1919, il recruta Adolf Hitler comme agent de renseignement et d'infiltration au sein des nouveaux partis politiques à Münich.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils d'un magistrat. Après ses études secondaires, ayant obtenu son " Abitur " (équivalent du baccalauréat français), il s'engage le , en tant qu' élève-officier au sein de la 1re division d'infanterie bavaroise à Munich (" Kadett "). Il devient officier en 1903.

A compter du début de la Première Guerre mondiale, il combat d'abord en Lorraine puis en Belgique flamande . Le , il est promu capitaine. Le , il est nommé commandant de la 1re compagnie du bataillon bavarois qui avait été envoyé en Turquie du au .

Après la guerre, il devient commandant de compagnie au sein du 1er régiment d'infanterie bavarois à Munich et commande notamment le groupe 4 sous les ordres du futur lieutenant-général Von Mohl. Comme chef du service de renseignement de son régiment, il recrute Adolf Hitler comme agent d'infiltration en . Afin de mener à bien sa mission, Adolf Hitler a reçu une formation intitulée « La Pensée nationale » diffusée par la Reichswehr (armée allemande de la République de Weimar) au sein du Lagerlechfeld près d'Augsbourg. Karl Mayr envoie plus tard Adolf Hitler comme observateur aux nombreuses réunions des différents partis politiques nouvellement formés à Munich. Adolf Hitler a passé beaucoup de temps aux réunions et a écrit de nombreux rapports pour la Reichswehr sur les idées politiques, les objectifs et les méthodes des partis politiques, dont les activités du DAP (Parti ouvrier allemand). Adolf Hitler interviendra dans une brasserie pour la première fois, comme orateur du D.A.P. , le . En , Karl Mayr envoie Adolf Hitler, Dietrich Eckart et Robert von Greim à Berlin pour observer de près les événements du Putsch de Kapp qui a eu lieu à Berlin.

En , il devient commandant de la section I du renseignement de l'armée allemande (Reichswehr). En 1921, il devient un partisan du parti nazi et le rejoint alors mais en 1925, il adhère également au SPD. En 1930, il quitte le parti nazi et tente de combattre certains principes du parti nazi, avec notamment Ernst Röhm.

À l'arrivée au pouvoir de Hitler en janvier 1933, il émigre en France. En 1940, après la bataille de France, il est arrêté à Paris par la Gestapo. Il est incarcéré au camp de concentration d'Oranienbourg-Sachsenhausen jusqu'en 1943. Il est ensuite transféré au camp de Buchenwald où il est assassiné par les S.S. le .

Notes[modifier | modifier le code]