Karen Smith

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Karen E. Smith)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Smith.
Karen Smith
Biographie
Naissance
(52 ans)[1]
Red BankVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Directeur de thèse
Melvin Hochster (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions

Karen Ellen Smith, née en 1965, est une mathématicienne américaine. Elle est actuellement professeure « Keeler » de mathématiques à l'université du Michigan. Elle s'intéresse à l'algèbre commutative et à la géométrie algébrique.

Formation[modifier | modifier le code]

Karen Smith est née à Red Bank, dans le New Jersey. Elle obtient son bachelor de mathématiques à l'université Princeton, où elle rencontre Charles Fefferman, puis son doctorat en mathématiques à l'université du Michigan en 1993, avec une thèse intitulée Tight closure of parameter ideals and f-rationality sous la supervision de Melvin Hochster (en)[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Durant l'année universitaire 1993-1994, elle effectue ses recherches postdoctorales à l'université Purdue, où elle travaille avec Craig Huneke (en). En 1994, elle devient C.L.E. Moore instructor (en) puis associate professor au MIT (Massachusetts Institute of Technology). Elle enseigne et dirige des recherches à l'université du Michigan depuis 1997[3].

En 1991, elle épouse le mathématicien finlandais Juha Heinonen (de), qui décède en 2007. Smith est régulièrement professeure en visite à l'université de Jyväskylä.

Publications[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Karen Smith a reçu le Prix Ruth Lyttle Satter de l'AMS (American Mathematical Society) en 2001 pour ses travaux en algèbre commutative[4], précisément pour son développement des méthodes de tight closure, introduites par Hochster et Huneke, et l'application de ces méthodes en géométrie algébrique[5].

Karen Smith est également lauréate en 1997 d'une bourse Sloan[6], d'une bourse Fulbright et du University of Michigan Faculty Recognition Award pour ses contributions remarquables comme enseignante, chercheuse et membre de la communauté universitaire[7].

En 2014 elle est conférencière invitée au congrès international des mathématiciens à Séoul, avec une conférence intitulée Local and global Frobenius splitting.

En 2015, elle est choisie pour donner les conférences « Earle Raymond Hedrick Lectures » pour le congrès de la MAA (Mathematical Association of America)[8].

Elle est membre de l'AMS depuis 2015[9] et elle est lauréate de la Noether Lecture en 2016[10] conjointement par l'AWM (Association for Women in Mathematics) et par l'AMS[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Karen Smith (mathematician) » (voir la liste des auteurs).

  1. (en) John J. O'Connor et Edmund F. Robertson, « Karen Ellen Smith », dans MacTutor History of Mathematics archive, université de St Andrews (lire en ligne).
  2. (en) Karen Smith sur le site du Mathematics Genealogy Project.
  3. Page de présentation sur le site de l'Université du Michigan.
  4. (en) « 2001 Satter Prize », Notices AMS.
  5. Le comité du prix Satter a spécifiquement cité : « Tight closure of parameter ideals », Invent. Math., vol. 115, 1994, p. 41-60 ; « F-rational rings have rational singularities », Amer. J. Math., vol. 119, 1997, p. 159-180 ; et, avec Gennady Lyubeznik, « Weak and strong F-regularity are equivalent in graded rings », Amer. J. Math., vol. 121, 1999, p. 1279-1290.
  6. (en) « Sloan Past Fellows », sur Alfred P. Sloan Foundation.
  7. (en) « 2005 News Archive »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur University of Michigan Department of Mathematics (consulté le 17 août 2015).
  8. (en) « Invited Addresses: Earle Raymond Hedrick Lecture Series », sur MAA.
  9. (en) « 2016 Class of the Fellows of the AMS ».
  10. (en) « Karen E. Smith named 2016 Noether Lecturer ».
  11. (en) « Karen E. Smith Named 2016 Noether Lecturer », sur AWM.

Liens externes[modifier | modifier le code]