KTouch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
KTouch
Logo

Capture d'écran de KTouch 1.7.1 sur Linux (Debian Wheezy)
Capture d'écran de KTouch 1.7.1 sur Linux (Debian Wheezy)

Développeurs Håvard Frøiland et Andreas Nicolai
Dernière version 2.1.0
Écrit en C++Voir et modifier les données sur Wikidata/ QtVoir et modifier les données sur Wikidata
Environnements GNU/Linux
Type Dactylographie
Licence Licence libre (GNU GPL v.2)
Site web ktouch

KTouch est un logiciel libre de dactylographie faisant partie de KDE Education Project, la suite éducative de KDE. Il est distribué selon les termes de la licence GNU GPL 2 et suivantes et est disponible sous GNU/Linux.

Principe[modifier | modifier le code]

Le principe de KTouch est d'améliorer la vitesse et la précision de la frappe au clavier en s'entraînant. La vitesse de frappe et le nombre d'erreur sont mesurés.

Un clavier reprenant la disposition du clavier de l'utilisateur est affiché pour éviter à l'utilisateur de regarder son clavier. Un code couleur permet de savoir quel doigt doit activer chaque touche.

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

Plusieurs dictées sont fournies avec KTouch. Chaque dictée dispose de plusieurs niveaux. En général, les premiers niveaux s'effectuent avec peu de touches différentes ; les niveaux suivants ajoutent progressivement de nouvelle touches.

Le passage d'un niveau à un autre se fait automatiquement, la condition de déclenchement s'exprime - entre autres - en fonction de la vitesse de frappe et de l'exactitude atteintes. Ces conditions sont réglables.

Un utilisateur peut observer sa progression sur divers graphiques : mots ou caractère par minute, exactitude et habileté.

De nombreuses dispositions clavier sont fournies, dont le qwerty, l'azerty le dvorak francophone, différents claviers cyrilliques, arabes, persan, grec, écritures indiennes, etc.

Ajout et échange de leçons[modifier | modifier le code]

Le logiciel permet d'importer/exporter au format XML[1] et de créer de nouvelles leçon en utilisant les dispositions clavier existantes ou en en créant de nouvelles[2].

La version 4.8 de Ktouch contenait un utilitaire en langage perl, « ktouch-gen.pl » permettant de générer des leçons[3], elle n'est maintenant plus comprise dans les sources.

Il existe par contre des utilitaires tiers maintenus tels que ktouch-lesson-generator[4] permettent de créer de nouvelles leçon. Un développeur, lassé des leçon existantes a également crée un générateur de leçons, en langage python, à partir de l'article du jour de Wikipédia en anglais pour améliorer sa frappe[5].

Les leçons de KTouch sont également réutilisables par d'autres logiciels. GNU Typist (commande gtypist), un logiciel d'apprentissage du clavier en console (basé sur ncurses), réutilise un certains nombre des leçons de Ktouch 1.6[6]. Typefaster, un équivalent, toujours libre, pour Windows utilise également les leçons de KTouch.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

 Voir aussi[modifier | modifier le code]