Juste-Aurèle Meissonnier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Juste-Aurèle Meissonnier
JAMeissonnierTable.jpg

Dessin pour une table par Meissonnier, Paris, v. 1730.

Naissance
Décès
Activités
Lieu de travail

Juste-Aurèle Meissonnier (ou Meissonier), né à Turin en 1695 et mort à Paris en 1750, est un dessinateur, peintre, sculpteur, architecte et orfèvre français.

Juste-Aurèle est fils d'un orfèvre provençal installé en Italie[1].

Considéré par ses contemporains comme le chef de file du rococo, c’est un des artistes qui ont eu le plus d’influence sur le goût du XVIIIe siècle. Architecte, peintre, dessinateur de fêtes funèbres et orfèvre, Meissonier montra dans tous ces différents genres un génie fécond et une exécution facile. Ses talents lui valurent la place d’orfèvre et de dessinateur de la chambre et du cabinet du roi de France. Les morceaux d’orfèvrerie qu’il a terminés sont de la plus grande perfection. Bien qu'orfèvre lui-même, il faisait exécuter ses projets et dessins par Duvivier. Ses recueils, comme le Livre d'ornements inventez et dessinez par J.O. Meissonnier (1734) ont contribué à la diffusion européenne du style rocaille. Il est l'un des premiers artistes à abandonner la symétrie pour adopter des modèles à faces inégales, des formes enroulées ou torsadées, des motifs de coquillages et de végétaux exubérants.

Il réalisa de nombreux projets d'architecture pour Paris (église Saint-Sulpice, place royale...) dont aucun n'aboutit jamais. Sa seule réalisation attestée en la matière demeure la maison de Léon de Brethous, financier, armateur et maire, à Bayonne (1729-1734).

La diversité de ses créations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coll Célébrations nationales 2000, Juste-Aurèle Meissonnier Direction des archives de France, Ministère de la culture et de la communication Paris 1999 p. 150

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Peter Fuhring, Juste-Aurèle Meissonnier : un génie du rococo 1695-1750, Turin, U. Allemandi, 1999 (ISBN 9788842207825)
  • François-Xavier de Feller, Biographie universelle, t. 6, Lyon ; Paris, J.B. Pélagaud, 1867, p. 9.

Liens externes[modifier | modifier le code]