Jules Bigot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un footballeur image illustrant français
image illustrant un entraîneur <adjectif> de football image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un footballeur français et un entraîneur français de football.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

 Ne doit pas être confondu avec Jules Le Bigot.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bigot.
Jules Bigot
Une illustration sous licence libre serait la bienvenue : importer un ficher.
Biographie
Nationalité Français
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu Bully-les-Mines
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata (à 92 ans)
Lieu Lille
Poste Milieu de terrain
Parcours senior 1
Saisons Clubs M (B.)
- Flag of France.svg Olympique lillois 94 (49)
- Flag of France.svg Olympique de Marseille 0 (0)
- Flag of France.svg AS Saint-Étienne
- Flag of France.svg LOSC Lille
- Flag of France.svg Le Havre AC 11 (0)
Sélections en équipe nationale
Années Sélection M (B.)
- Flag of France.svg France 6 (1)
1 Matchs de championnat uniquement.
Tout ou partie de ces informations sont extraites de Wikidata.
Cliquer ici pour les compléter.

Jules Bigot, né le à Bully-les-Mines et mort le à Lille, était un ancien footballeur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des débuts dans les équipes de jeunes de l'US Bully, Jules Bigot rejoint l'Olympique lillois à l'âge de 18 ans et effectue ses débuts en équipe première d'abord comme ailier, puis comme avant-centre. À ce jour, il détient le record du plus grand nombre de buts (10) sur un match, lors de sa période à l'AS Saint-Étienne.

Après sa riche carrière de joueur, il devient entraîneur-joueur au Havre, puis sort major de sa promotion d'entraîneur. Son extrême exigence vis-à-vis de lui-même et de ses joueurs, sa droiture légendaire, son esprit de justice et sa générosité en font le symbole d'une époque où l'esprit sportif solidement ancré sur les principes de l'honneur et du respect l'emporte sur tout le reste. Il finit dirigeant en étant membre du Conseil Fédéral de la FFF du 5 avril 1975 au 31 décembre 1980. Il s'est éteint à Lille le 24 octobre 2007, 2 jours après son 92e anniversaire.

En 1973 , Bigot succède à Paul Wartel à la présidence de l' « Amicale des Éducateurs de football ». Cette amicale est créée en 1947 par Gabriel Hanot[1] et a pour buts la promotion de cette profession et l'organisation de stages de perfectionnement[2]. Gaby Robert le remplace en 1990.

Carrière (joueur)[modifier | modifier le code]

Carrière (Entraîneur)[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.ladepeche.fr/article/2007/08/06/9562-saga-ligue-champions-1-4-gabriel-hanot-visionnaire-genie.html Saga Ligue des Champions (1/4). Gabriel Hanot,visionnaire de génie sur ladepeche.fr, le 5 octobre 2007
  2. http://chtieducartois.footeo.com/actualite/2009/08/28/un-peu-d-histoire.html Site de l'Amicale des Éducateurs de football de l'Artois
  3. Fiche de Jules Bigot sur footballdatabase.eu
  4. Liste des entraîneurs du Havre AC, RetroHac.fr

Palmarès (joueur)[modifier | modifier le code]

Palmarès (entraîneur)[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Hurseau et Jacques Verhaeghe, Lille O.S.C., Alan Sutton, 1997, notice biographique de Jules Bigot, p. 24

Liens externes[modifier | modifier le code]