Juan Carmona

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Juan Carmona
Surnom el Gitano francés
Naissance
Lyon, France
Genre musical flamenco
Instruments guitare flamenca
Années actives depuis 1988
Labels Le Chant du Monde
Site officiel juancarmona.com

Juan Carmona est un des meilleurs guitariste et compositeur de flamenco, né à Lyon en 1963.

Parti s'installer en Andalousie durant sa jeunesse, il remporte plusieurs concours internationaux de guitare. Sa carrière discographique l'amène à se produire à travers le monde. Plusieurs de ses albums sont nommés aux Latin Grammy Awards dans la catégorie « meilleur album flamenco ». Il a également reçu le grand prix de l'Académie Charles Cros en 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Juan Carmona s'initie à la guitare flamenca à l'âge de 10 ans et donne son premier récital à Marseille en 1978[1],[2]. Il séjourne durant une dizaine d'années à Jerez de la Frontera, en Andalousie, où il parfait sa connaissance de la culture flamenca[3]. Il accompagne des chanteurs comme Agujetas et Duquende, et enregistre entre autres avec Chano Domínguez. En 1988, Juan Carmona remporte le grand prix du concours international de guitare de Jerez de la Frontera. L'année suivante, le guitariste Manolo Sanlúcar lui remet le diplôme de la fondation flamenca de Jerez. Il remporte le prix de la Villa Médicis hors les murs, ainsi que le trophée Don Antonio Chacón en 1990, puis le concours Paco de Lucía de Madrid en 1994[2],[4].

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

En 1996, Juan Carmona commence sa carrière discographique avec l'album Borboreo, dédié à la ville de Jerez et enregistré sous la direction musicale d'Isidro Muñoz. La même année, il accompagne José Mendez et Moraíto Chico sur l'album Entre dos barrios.

En 2005, Jean-Marie David réalise Juan Carmona, le flamenco à fleur de peau, un film documentaire de 52 minutes consacré au guitariste5.

Juan Carmona est l’un des meilleurs guitaristes et compositeurs de sa génération.[réf. nécessaire]

Plébiscité par les plus grandes figures du flamenco, il vagabonde sur les chemins aériens du duende. Sa guitare assure une continuité entre «modernité » musicale et l’une des traditions flamenca de Jerez les plus anciennes et les plus vivantes d’Andalousie.[réf. nécessaire]

En tournée à travers le monde (États-Unis, Chine, Canada…) ses  albums ont reçu les plus grandes distinctions internationales notamment plusieurs nominations aux  Latin Grammy Awards catégorie « Meilleur Album Flamenco de l’année » et en France le grand prix Charles Cros pour son dernier album " Alchemya" ( world village / Harmonia mundi) en novembre dernier, véritable autoportrait musical.

Le “Ziryab” des virtuoses a été créé par Al Musiqar Hassan Mégri, président du Comité National de la Musique du Maroc et ce dans le cadre des Consécrations par le chef des plus grands concertistes du monde. Parrainé par le Conseil International de la Musique (Maison de l’UNESCO/Paris), le prix Ziryab des virtuoses a été décerné par la commission sélective du Chevi à de nombreux artistes musiciens et virtuoses de renommée internationale tels que Naseer Chamma, Diabaté Toumani…

Autres activités[modifier | modifier le code]

Depuis 2003, il enseigne le flamenco au Conservatoire régional près de Toulon[5].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Juan Carmona naît à Lyon dans une famille gitane. Les Carmona, qui viennent d'Andalousie, quittent le pays afin de fuir le régime franquiste[3],[6].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • Borboreo (1996, Le Chant du Monde)
  • Antes (1998, L'Empreinte Digitale)
  • Caminos Nuevos (2000, L'Empreinte Digitale)
  • Orillas (2002, Night & Day Records)
  • Sinfonica Flamenca (2006, Le Chant du Monde / Harmonia Mundi)
  • El Sentido del Aire (2010, Le Chant du Monde / Harmonia Mundi)
  • Alchemya (2013, Nomades Kultur / Harmonia mundi)
  • Perla de Oriente (2016, Nomades Kultur / L'Autre Distribution)

Collaborations[modifier | modifier le code]

  • Entre dos barrios (1996, L’empreinte digitale / Harmonia Mundi)

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

2015 Grand prix Ziryab des virtuose décerné par l’UNESCO

2014

Nomination aux Latin Grammy Award 2014,

Catégorie « Meilleur album flamenco de l’année » pour son album

Alchemya
Grand prix de l’Académie Charles Cros pour son album Alchemya
Télérama lui accorde ses 3 TTT pour son concert

2010

Nomination aux Latin Grammy Award 2010,

 Catégorie « Meilleur album flamenco de l’année » pour son album

El sentido del Aire

2006

Nomination aux Latin Grammy Award 2006,

Catégorie « Meilleur album flamenco de l’année » pour son album

Sinfonia Flamenca

2005

Prix Babel Med Music, « Artiste de l’année » - Musiques du Monde.

2003

Nomination aux Latin Grammy Award 2003

Catégorie « Meilleur album flamenco de l’année » pour son album Orillas.

1994

Premier Prix Paco de Lucia, Madrid.

1993

Trophée décerné par la Pena Flamenco Don Antonio Chacon, Jerez.

1992

Prix Lavoisier décerné par le Ministre des Affaires Etrangères, Paris.

1991

Premier Prix du Festival de Guitare de Cannes.

1990

Prix Villa Médicis Hors les Murs décerné  par

le Ministère des Affaires Etrangères, Paris.

1989

Finaliste aux Concours Internationaux de guitare Flamenca de La Union et de Cordoba.

1988

Premier Prix du Concours International de Jerez de la Frontera.

Diplômes[modifier | modifier le code]

2001

Certificat d’aptitudes de Musiques traditionnelles, Paris

1989

Diplôme d’État de professeur de guitare flamenca, Lyon

Diplôme du Centro Andaluz de Flamenco, décerné par Manolo SANLUCAR, Jerez

1983

Licence de concert / Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Bernard Leblon, Gypsies and flamenco : the emergence of the art of flamenco in Andalusia, University of Hertfordshire Press, , 2e éd., 135 p. (ISBN 9781902806051, lire en ligne), p. 93.
  2. a et b (en) Jason Birchmeier, « Biographie de Juan Carmona », AllMusic.
  3. a et b Alain Brunet, « Juan Carmona : «Un gitan est un gitan» », La Presse, .
  4. (es) « Juan Carmona, premio de guitarra Paco de Lucía », El País, .
  5. Jacqueline Cnobloch, « Toulon « Nuits flamencas » : trois soirées de culture andalouse », Var-Matin, .
  6. Denis Peiron, « Portrait : Juan Carmona », La Croix, .

Lien externe[modifier | modifier le code]

Site officiel