Joseph Flüggen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Josef Flüggen
Josef Flüggen.jpg
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 64 ans)
Bergen près Traunstein
Nationalité
Activités
Maître
Lieux de travail
Père
Gisbert Flüggen (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Joseph Eduard Flüggen, né le à Munich, et mort le à Bergen près Traunstein, est un artiste allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tombe de Joseph Flüggen dans l'Ancien cimetière du Sud à Munich.

Joseph Flüggen est né le 3 avril 1842 à Munich[1]. Il est le fils et l'élève de Gisbert Flüggen (en)[1].

Flüggen s'inscrit à l'académie de Munich en 1856. En 1859, il devient l'élève de Karl Theodor von Piloty, sous l'influence duquel il commence à peindre des peintures historiques. En 1866, Flüggen met fin à ses études et se rend à Paris, Londres, Bruxelles et Anvers. C'est à Anvers qu'il peint sous la direction de Hendrik Leys[2].

À la fin des années 1870, une série d'œuvres sur le thème de l'opéra wagnérien attire l'attention du roi Louis II de Bavière, qui le nomme peintre de théâtre de cour[3].

Flüggen meurt le 3 novembre 1906 à Bergen près Traunstein[4].

Il est inhumé dans l'Ancien cimetière du Sud à Munich.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Tod der heiligen Elisabeth (mort de sainte Elisabeth)
König Ludwigs Besuch im Atelier Stielers, Maler der Schönheitsgalerie (Visite du roi Louis dans l'atelier de Stieler)

Bien qu'il ne soit pas aussi prolifique que nombre de ses contemporains, ses œuvres ont connu beaucoup de succès dans les ventes aux enchères avec des prix allant jusqu'à 20 000$. Parmi le maisons de ventes aux enchères qui ont présenté son travail, mentionnons : Bonhams, Dorotheum et Neumeister, entre autres.

Liste non exhaustive d'œuvres :

  • Familienglück[5]
  • Am Strand von Genua[5]
  • Das schmollende Liebespaar
  • Milton, der das „Verlorne Paradies“ diktiert
  • Des Goldschmieds Töchterlein
  • Die Landgräfin Margarete, die von ihren Kindern Abschied nimmt
  • Regina Imhof, spätere Gemahlin Georg Fuggers, die Brautgeschenke empfangend
  • Die Taufe des Kaisers Maximilian I.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Bénézit 1924, p. 301.
  2. Meyers encyclopedia, 1888-1890.
  3. Gerald Schurr et Pierre Cabanne, Dictionnaire des petits maîtres de la peinture 1820-1920, p. 427
  4. (en) « Joseph Flüggen », Extrait de la notice dans le dictionnaire Bénézit, sur Oxford Index, (ISBN 9780199773787)
  5. a et b Winkler Prins.

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externes[modifier | modifier le code]