Josée Lapeyrère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant  une femme de lettres image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant une femme de lettres française.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lapeyrère (homonymie).
Paris, 2004

Josée Lapeyrère, née dans le Gers en 1944 et morte le , est une écrivain française. Elle était psychanalyste et appartenait à l'Association lacanienne internationale.

Tout à la fois analyste, écrivain et plasticienne, le travail de Josée Lapeyrère a pour caractéristique de déborder les frontières entre art et littérature. Elle a ainsi toujours travaillé sur la rencontre entre supports et écriture. Ce travail l'a amenée à exposer aussi bien seule (Musée national d'Art moderne au centre Pompidou) qu'avec le collectif MADI[1] auquel elle participait (Milan, Saragosse, Maubeuge, Paris, Buenos-Aires, FIAC, Madrid, Musée Reina Maria Sofia, 1997, à la Foire de Rome, en Hongrie). C'est en ce sens que durant la dernière année de sa vie elle s'est consacrée à la création d'œuvres plastiques littéraires qu'elle appelait in votos[2].

Josée Lapeyrère a participé au collectif artistique Paso Doble fondé par Francesco Forlani en 1995. Avec certains membres de ce groupe à géométrie variable elle a mis en scène ses textes (sous la forme de "comédies-éclairs") dans le cadre du Nouveau Théâtre Synthétique (avec Émilie Leconte, Patrick Chevaleyre et Esteban Buch).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Personnelles
  • Là est ici, Gallimard, 1976
  • La Quinze-Chevaux, Flammarion, 1987
  • La 15 CV, Séguier, 1989
  • Comment faire le Tour, éloge de la course, Point Hors-ligne, 1992
  • Belles Joues les géraniums, Flammarion, 1994
  • Éloge du coureur (réédition), 1998, Al Dante
  • Les Nappes, avec J.J. Ceccarelli, 1998, Al Dante
  • Aucune des choses rencontrées en mer et qu'on ne remarque pas, n'est un arbre, avec J.J. Ceccarelli, Le Bleu du ciel, 1998
  • Entre 2 et 3, avec Thierry Cauwet, Al Dante, 1999
  • 1/0, Ulysse fin de siècle, 2000
  • Soundioulou Cissokho, roi de la kora, Allalaké, Dakar, 2000
  • Mon mari était pâtissier, l’attentive, 2002
  • La grammaire en forêt, Farrago-Leo Scheer, juin 2003
  • 1,2,3,4,5,6,7,8 jeux avec J.J.Ceccarelli, 2003
Collectives
  • Fontaines, Argraphie, 1990
  • Serge Gavonsky (dir.), 5 Contemporary French Women Poets, New-York, 1997 (Grangaud, Risset, Giraudon, Lapeyrère, Kaplan, Portugal)
  • Ouvrier vivant, Al Dante, 1999

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mouvement d'art géométrique fondé par C.Arden Quin.
  2. Interview de josée Lapeyrère durant l'installation des "in votos" à Limoges en octobre 2007. Festival Raoul Hausmann organisé par New Al Dante. Et après ?

Liens externes[modifier | modifier le code]