Jonathan Akpoborie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jonathan Akpoborie
Jonathan Akpoborie.jpg
Biographie
Nationalité Drapeau : Nigeria Nigérian
Naissance (46 ans)
Lieu Lagos, Nigeria Drapeau du Nigeria
Taille 1,70 m
Période pro. 1990-2002
Poste Attaquant
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1990 - 1992 Drapeau : Allemagne 1. FC Sarrebruck 53 (9)
1992 - 1994 Drapeau : Allemagne FC Carl Zeiss Jena 74 (26)
1994 - 1995 Drapeau : Allemagne Stuttgarter Kickers 32 (37)
1995 - 1996 Drapeau : Allemagne Mannheim 18 (9)
1996 - 1997 Drapeau : Allemagne Hansa Rostock 47 (20)
1997 - 1999 Drapeau : Allemagne VfB Stuttgart 58 (22)
1999 - 2001 Drapeau : Allemagne Wolfsburg 39 (20)
2001 - 2002 Drapeau : Allemagne 1. FC Sarrebruck 4 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1995-2002 Drapeau : Nigeria Nigeria 12 (4)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Jonathan Akpoborie (né le 20 octobre 1968 à Lagos) est un ancien footballeur nigérian qui évoluait au poste d'attaquant.

Il a passé l'essentiel de sa carrière en club en Allemagne, notamment au Hansa Rostock, à Stuttgart et à Wolfsburg pour lesquels il a inscrit respectivement 20, 22 et 20 buts. Il a disputé deux Coupes d'Afrique des nations avec les Super Eagles en 1992 et 2000, mais n'a jamais disputé de coupe du monde. En 1998, il est évincé au dernier moment de l'équipe qui va disputer le Mondial français.

Démêlés judiciaires[modifier | modifier le code]

En 2001, Akpoborie fit la une des journaux à la suite d'une sombre histoire d'esclavage moderne : un bateau battant pavillon nigérian, l'Etireno, a été arraisonné au Bénin car il était suspecté de transporter une quarantaine d'enfants du Bénin, du Togo et du Sénégal jusqu'au Gabon pour qu'ils y soient réduits à un sort proche de l'esclavage. Or, ce bateau appartenait à Jonathan Akpoborie. Il avait en effet investi de l'argent pour prendre une participation dans deux bateaux dont il avait confié la gestion à des membres de sa famille. Cet incident a mené son club, le VfL Wolfsbourg, à le suspendre puis à le vendre à 1. FC Sarrebruck où il termina rapidement après sa carrière, afin de retourner en Afrique pour prouver son innocence[1],[2]. Le documentaire de la ZDF, Le Navire du buteur, réalisé par Heidi Specogna en 2010, retrace cette histoire[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]