John Chambers (entrepreneur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir John Chambers et Chambers.
John Chambers
Description de cette image, également commentée ci-après

John Chambers au World Economic Forum en 2013

Naissance (68 ans)
Cleveland, Drapeau des États-Unis États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Profession
Formation
Université de Virginie-Occidentale et Kelley school of Business de l'université d'Indiana
John Chambers en 2010.

John Chambers, né le 23 août 1949 à Cleveland (Ohio), est président exécutif du conseil d'administration de Cisco Systems. Il a rejoint la société en 1991 et a été son CEO de janvier 1995 à juillet 2015. Surnommé "Monsieur Internet" par le magazine Business Week[1], il a auparavant travaillé pour IBM et les laboratoires Wang.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Il possède un Bachelor of Science en commerce de l'université de Virginie-Occidentale et un MBA de la Kelley school of Business de l'université d'Indiana[2],[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Débutant sa carrière en 1976 chez IBM, il y reste 7 ans avant de rejoindre la société informatique Wang Laboratories en qualité de directeur général pour les opérations américaines[4].

Cisco[modifier | modifier le code]

John Chambers a été président directeur-général de Cisco en 1995, avant d'être remplacé en juillet 2015 par Chuck Robbins. En 2006 , Chambers est aussi nommé président du conseil, puis Président Exécutif en 2015.

Au cours des vingt années qu'il passe à la tête de Cisco, il transforme profondément l'entreprise en lui donnant une dimension mondiale, passant de 1,2 milliard de dollars de chiffre d'affaires à 47 milliards, et de 2 500 salariés à plus de 70 000[4]. Pour y parvenir, il mène une politique d'acquisition vigoureuse, rachetant un total de 168 entreprises, et de diversification des activités. Au-delà des infrastructures de réseau (1/3 de part de marché au niveau mondial) et des serveurs (7%), le groupe est également investi dans les activités liées à la voix, la vidéo, les réseaux de stockage, les capteurs et la cybersécurité[4].

Vie privée[modifier | modifier le code]

John Chambers est le fils d'une psychiatre et d'un obstétricien[4].

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

  • CNN's Top 25 des personnes les plus puissantes au monde
  • Time Magazine's "Les 100 personnes les plus puissantes au monde"
  • Clinton Global Citizen Award
  • U.S. State Department Top Corporate Social Responsibility Award
  • Reconnu "Patron le plus puissant des Etats-Unis" par le magazine spécialisé Network World[1]
  • Nommé "Meilleur patron de l'année" par la chaîne de télévision américaine ABC[1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « John Chambers dirige Cisco, géant de la nouvelle économie, SAN JOSE (Californie) De notre envoyé spécial », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne)
  2. « Biographie John Chambers », sur Bloomberg
  3. « #9 John T Chambers - CEO Compensation », sur Forbes
  4. a, b, c et d « John Chambers, l'alchimiste de Cisco », lesechos.fr,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]