Johann Jacob Spreng

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Johann Jacob Spreng
Huber, Spreng.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
BâleVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Religion

Johann Jacob Spreng (né le à Bâle, mort le dans la même ville) est un théologien protestant et lexicographe suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir étudié la théologie, Spreng devient tuteur privé. En 1724, il est nommé par Charles VI poète impérial à Vienne puis membre du clergé dans le Wurtemberg et dans le palatinat du Rhin. En 1746, il revient à Bâle. En 1743, il devient un professeur extraordinaire d'éloquence et de poésie allemande. En 1754, il devient professeur associé d'histoire suisse et, en 1762, professeur titulaire de grec.

Il écrit d’une part, sous le titre Allgemeines Deutsches Glossarium, un dictionnaire historico-critique la langue allemande et, d’autre part, sous le titre Idioticon Rauracum oder Baselisches Wörterbuch, une collection du vocabulaire vernaculaire de Bâle. Les deux œuvres ne sont pas imprimées de son vivant ; les manuscrits se trouvent à la bibliothèque universitaire de Bâle. La dernière est partiellement éditée en 1888 et complètement en 2014.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]