Joachim-Frédéric Kirstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Joachim-Frédéric Kirstein
Joachim-Frédéric Kirstein.jpg
Tombe de Joachim Frédéric Kirstein,
cimetière Sainte-Hélène de Strasbourg.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 54 ans)
StrasbourgVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Joachim-Frédéric Kirstein, né le à Strasbourg où il est mort le , est un sculpteur et orfèvre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de son père, Jean-Jacques Kirstein, également orfèvre à Strasbourg, et de Pierre-Jean David d’Angers à l’École des beaux-arts de Paris, Joachim-Frédéric Kirstein parcourt ensuite l’Italie et l’Allemagne.

Revenu s’établir à Strasbourg, il obtient, en 1834, deux médailles d’or pour des œuvres sculptées et ciselées[Lesquelles ?] et il est aussi médaillé à l’Exposition universelle de 1851 à Londres.

Parmi les nombreux bustes qu’il produit, on peut distinguer celui du doyen Coze[Lequel ?], professeur à la faculté de médecine de Strasbourg, et les portraits en médaillon du pasteur Oberlin, de Jean Sturm et d’Erwin von Steinbach.

C’est à lui qu'est confiée l’exécution du Monument au prédicateur Isaac Haffner élevé à l’église Saint-Nicolas de Strasbourg. Le médaillon du pasteur strasbourgeois y est surmonté d’un bas-relief qui représente Le Génie de la Religion.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Adolphe Le Reboullet, Eugène Seinguerlet, Charles Mehl, Revue alsacienne, t. 10, Nancy, Berger-Levrault et Cie, 1887, p. 574-75.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Schneegans, Jacques Frédéric Kirstein, Silbermann G., 1838 (?), 16 p.
  • Charles Winter, Album Kirstein. Ciselures de Jacques Frédéric Kirstein père. Sculptures de Joachim Frédéric Kirstein fils. Photographiées, Silbermann G., 1866, 14 p.
  • (de) Adolf Köper, Die Silberschmiede Kirstein, 1901, s. n., p. 21-28 ([lire en ligne]).
  • Jean-Daniel Ludmann, « Joachim Frédéric Kirstein II (dit Kirsenstein) », in Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, vol. 21, 1982-2003, p. 1974.