João Ubaldo Ribeiro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
João Ubaldo Ribeiro
Joao Ubaldo Ribeiro.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
João Ubaldo Osório Pimentel RibeiroVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Enfant
Bento Ribeiro (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Genres artistiques
Distinctions

João Ubaldo Osório Pimentel Ribeiro, né le à Itaparica dans l'état de Bahia et mort le (à 73 ans)[1], est un écrivain, scénariste et journaliste brésilien.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1993, il devient membre de l’académie brésilienne des lettres.

Il obtient le prix Camões en 2008.

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • Sergent Getúlio [« Sargento Getúlio »], trad. d’Alice Raillard, Paris, Éditions Gallimard, coll. « Du monde entier », 1978, 162 p. (notice BnF no FRBNF34607431)
  • Vila Real [« Vila Real »], trad. d’Alice Raillard, Paris, Éditions Gallimard, coll. « Du monde entier », 1986, 168 p. (ISBN 2-07-070557-9)
  • Vive le peuple brésilien [« Viva o povo brasileiro »], trad. de Jacques Thiériot, Paris, Éditions Belfond, coll. « Littérature étrangère », 1989, 549 p. (ISBN 2-7144-2397-3)
  • Le Sourire du lézard [« O sorriso do lagarto »], trad. de Jacques Thiériot, Monaco-Paris, France, Le Serpent à Plumes, coll. « Fiction. Domaine étranger. », 1998, 412 p. (ISBN 2-84261-051-2)
  • Ô luxure ou La Maison des bouddhas bienheureux [« Luxúria : a casa dos budas ditosos »], trad. de Jacques Thiériot, Monaco-Paris, France, Le Serpent à Plumes, coll. « Fiction étrangère », 2001, 203 p. (ISBN 2-84261-281-7)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]