Jeu de la boule de hasard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La boule de hasard *
Image illustrative de l’article Jeu de la boule de hasard
Des joueurs de boule de hasard
Domaine Jeux
Lieu d'inventaire Normandie
Manche
Cotentin
* Descriptif officiel Ministère de la Culture (France)

Le jeu de la boule de hasard est un jeu d'argent qui s'effectue sur un plateau incliné.

C'est un jeu de pari qui demande quatre joueurs et parfois une banque. Ce jeu est considéré comme un jeu de comptoir et d'auberge.

Cette pratique est inscrite à l'Inventaire du patrimoine culturel immatériel en France, depuis 2011[1].

Règles du jeu[modifier | modifier le code]

Dans ce jeu, c'est la boule qui détermine, par hasard, le nombre de points en allant se loger dans un des quatre compartiments, présents sur la table de jeu en bois. De gauche à droite, il est, donc, possible d'obtenir 1, 2, 3 ou 4 points[2].

Il existe trois types de règles dont deux sont encore pratiquées aujourd'hui :

  • Règle simple :

Chaque joueur en un nombre de lancers prédéterminés doit pouvoir obtenir le plus de points possible. En cas d'égalité, les joueurs relancent autant de fois qu'il faut pour se départager.

  • Règle à la soustraction : à partir d'un score de départ (50 par exemple), le but est d'obtenir un score final de 0 point, en un nombre déterminé de lancers. Pour ce faire, il faut soustraire, après chaque lancer, les points équivalant au compartiment atteint, par la boule. À chaque partie, un joueur est éliminé.

En cas d'égalité finale, un label est proposé avec la moitié du score initial (ici 25 points).

  • Règle à la banque : cette variante était pratiquée dans certains bars de l'est Cotentin jusque dans les années 1980. En l'absence de table de jeu, il était possible de fabriquer un circuit avec des couverts, des paquets de cigarettes. Un verre ou une moque (verre de cidre) pouvait servir de réceptacle final à la boule. Un maximum de quatre joueurs est autorisé, avec une somme d'argent de départ égale. Le banquier est le cinquième joueur. Il doit avoir en sa possession le total de la somme détenue par tous les joueurs.

Après avoir établi l'ordre de jeu, le premier parieur dispose la somme qu'il souhaite dans un trou, c'est-à-dire l'une des quatre sorties de circuit, créés avec les couverts ou les paquets de cigarettes. Les autres misent la même chose. La banque a le choix de suivre ou de surenchérir, obligeant tous les joueurs à rajouter plus d'argent. C'est la banque qui ouvre le jeu en essayant de faire parvenir sa boule dans le trou où se trouve l'argent. S'il y parvient, il retire la totalité de l'argent. Sinon, les joueurs se succèdent, par la suite, selon l'ordre préétabli. Par la suite, le premier parieur est toujours celui qui remporte la mise. Dès qu'il perd, c'est l'ordre de départ qu'il faut respecter. Le jeu s'arrête lorsque la banque ou l'un des joueurs perd tout son argent. L'objectif de la banque est de tout remporter sans pour autant perdre son capital de départ[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Ministère de la Culture » (consulté le 14 juillet 2017)
  2. « PCI Hypothèses » (consulté le 19 juillet 2017)