Jeffrey Shaw (artiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jeffrey Shaw
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Genre artistique
Art des nouveaux médias (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Jeffrey Shaw, né à Melbourne en 1944, est un artiste multimédia australien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Directeur administratif du Centre de recherche du cinéma interactif, College of Fine Arts, université de Nouvelle-Galles du Sud à Sydney, Jeffrey Shaw est considéré par d’éminents universitaires comme l’un des plus grands chercheurs au monde dans le domaine du cinéma numérique interactif[1].

En 1962, Jeffrey Shaw étudie tout d'abord l'architecture et l'histoire de l'art à l'Université de Melbourne. En 1965, il part étudier la sculpture à l'académie d'art de la Brera de Milan, puis à la Saint Martin's School of Art de Londres[2]. De 1970 à 1980, il est un membre fondateur de l'Eventstructure Research Group à Amsterdam[3]. En 1989, il est professeur invité à l'académie d'art de Rotterdam. En 1990, il est professeur invité à la Rietveld Academie d'Amsterdam. Le ZKM, Centre pour les arts et les médias de Karlsruhe est fondé en 1989 et en 1991 Shaw y devient directeur de l'institut des arts visuels[4]. Là-bas, il dirige et supervise plusieurs projets de nature digitale et construit la réputation de l'institut en invitant des artistes et chercheurs internationaux à résider à Karlsruhe afin d'entreprendre de nouvelles ébauches[2]. En 1990, il est professeur invité à la Rietveld Academie d'Amsterdam. En 2003, Shaw fonde le centre ICinema Research à l'université du New South Wales où employés ainsi que les étudiants travaillent en recherche dans les domaines de l'art numérique[2]. En 2009, Shaw est nommé directeur de l'école des médias créatifs à Hong Kong et quelques années plus tard, il fonde en tant que directeur le premier laboratoire de recherche culturelle et industrielle des nouveaux médias appelée ALiVE[2].

Œuvres (sélection)[modifier | modifier le code]

Parmi ses œuvres et installations les plus connues, il faut citer[2] :

  • Continuous Sound and Image Moments, Collection of the Netherland film Museum, Amsterdam, 1966
  • MovieMovie, George's Art Center, Liverpool, 1967
  • Cloud (Of Daytime Sky At Night), Stedelijk Museum, Amsterdam, 1970
  • Three Pavilions, Arnheim, Pays-Bas, 1971
  • Points of View, Amsterdam, 1983
  • The Narrative Landscape, Amsterdam, 1985
  • Inventer la Terre, Cité des sciences et de l'industrie, La Villette, Paris, 1986
  • The Legible City (avec Dirck Groeneveld), 1989, présenté à Artifices en 1990
  • Alice's Rooms, Kawasaki, 1989
  • The Virtual Museum, Art Frankfurt, 1991
  • Disappearance, L'Ère binaire, Musée d'Ixelles, Bruxelles, 1992
  • EVE (Extended Virtual Environment), Multimediale 3, ZKM, Karlsruhe, 1993
  • ConFIGURING the CAVE, InterCommunication Center, Tokyo, 1996
  • Place Ruhr, Vision Ruhr, Dortmund, 2000

Expositions (sélection)[modifier | modifier le code]

Quelques expositions ayant marqué le parcours de l'artiste[2] :

  • 1966: Emergence of Continuous Forms, Better Books, Londres
  • 1967: Disillusion of a Fish Pond, 26 Kingly Street Gallery , Londres
  • 1975: Viewpoint, 6ième Biennale de Paris, Musée d'art moderne, Paris
  • 1984: Points of View, Computer Festival, De Meervaart, Amsterdam
  • 1986: The Narrative Landscape, Festival des arts électroniques, Rennes
  • 1989: The Legible City, Siggraph 89, Boston
  • 1992: Disappearance, The Binary Era, Musée d'Ixelles, Bruxelles
  • 2000: Panoramic Navigator, ZKM Center of the Art and Media, Karlsruhe
  • 2002: Web of Life, Itau Cultural Institute, Sao Paulo
  • 2003: Place-Urbanity (dis)locations, Australian Centre for the Moving Image, Melbourne
  • 2005: The Royal Road, National Gallery of Modern Art, Bombay
  • 2007: There is Still Time... Brother, Experimental Media and Performing arts Centre
  • 2013: E-Cloud, Trinity College, Dublin
  • 2014: T-Visionarium, Chronus Art Centre, Shangai

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Jeffrey Shaw: Biography », sur EPIDEMIC (consulté le 6 novembre 2017)
  2. a, b, c, d, e et f (en) « Jeffrey Shaw Biography (extended) » [PDF], sur ALiVE CityU (consulté le 7 novembre 2017)
  3. (en) « Shaw, Jeffrey », sur City University off Hong Kong
  4. (en) « ZKM: Founding & History », sur zkm.de (consulté le 7 novembre 2017)

Bibliographie[modifier | modifier le code]