Jean de Tournes (Père)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sur les autres projets Wikimedia :

Jean de Tournes (1504 Lyon; 1564 Paris) est un imprimeur lyonnais du milieu du XVIe siècle. Parfois appelé Jean I de Tournes ou Jean de Tournes l’Ancien pour le distinguer de son fils et de son petit-fils appelés Jean de Tournes également. Ces derniers seront respectivement nommés par commodité Jean II de Tournes et Jean III de Tournes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille venue de Noyon, son père est orfèvre et vit rue de la Saunerie dans le quartier Saint-Paul. On ne sait rien de sa formation mais il présente une culture aiguisée et écrit quatre langues. Jeune, il est peut être apprenti chez les frères Trechsel[1], et commence sa carrière de manière certaine chez Sébastien Gryphe. Il y compose notamment l'impression des œuvres de Luigi Alamanni[2].

Il a travaillé avec les plus grands poètes lyonnais de son époque : Antoine Du Moulin (qui préside à la publication de nombreuses œuvres), Maurice Scève, Louise Labé, Joachim du Bellay ou encore Olivier de Magny. Il publie aussi de nombreuses traductions d'auteurs latins et italiens, ainsi qu'en 1561 l'édition latine du récit de Guillaume Le Sueur de l'affaire Martin Guerre.

Il travaille en collaboration avec l'illustrateur Bernard Salomon, dont les gravures illustrent les plus grands succès commerciaux de Jean de Tournes : les bibles illustrées et les Métamorphoses d'Ovide[3].

Les Tournes quittent Lyon pour Genève pour des raisons religieuses et forment une dynastie de libraires à Genève jusqu'à la fin du XVIIIe siècle.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]