Olivier de Magny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Olivier de Magny
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Maison natale du poète dans le vieux centre de Cahors.

Olivier de Magny, né à Cahors dans le Quercy vers 1529 et mort vers 1561, est un poète français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille bourgeoise de Cahors, Olivier de Magny fait ses premières études dans sa ville natale avant de se rendre à Paris en 1547. Il s'y attire l'attention de Hugues Salel, abbé de Saint-Chéron et poète de la cour de François Ier, qui en fit son secrétaire. Ce premier poste l'amène à fréquenter à son tour la cour, où il rencontre quelques éminents personnages de l'époque.

Son protecteur meurt en 1553. Olivier de Magny s'attache alors à Jean de Saint-Marcel, seigneur d'Avanson, qui l'emmène à Rome en 1555 au cours d'une mission diplomatique auprès du Saint-Siège. C'est pendant ce voyage qu'il aurait rencontré, à Lyon, Louise Labé, dont il serait tombé amoureux.

Son séjour en Italie dure trois ans. Il y fait la connaissance de Joachim du Bellay, mais il est peu séduit par la cour italienne. En 1557, il retourne en France où, le , il est nommé au poste envié de secrétaire du roi, fonction qu'il exercera jusqu'à sa mort.

Généralement considéré comme un disciple de Ronsard, il a surtout composé des sonnets.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Hymne sur la naissance de Madame, fille du roi très chrestien Henry, Arnoul L'Angelier, Paris, 1553.
  • Les Souspirs d'Olivier de Magny, 1557 Texte en ligne
  • Les Odes d'Olivier de Magny, de Cahors en Quercy, A. Wechel, 1559.
  • Les Amours d'Olivier de Magny et quelques odes de luy, B. Rigaud, Paris, 1572.
  • Œuvres poétiques, Olivier de Magny, Œuvres complètes avec introduction, variantes et notes, sous la direction de François Rouget, Champion, coll. « Textes de la Renaissance », Paris, 1999.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Cambon-Raclette, Olivier de Magny, poète de Cahors, conférence donnée le jeudi, , A. Bergon, Cahors, 1925
  • Olivier de Magny, Les cent deux sonets des amours de 1553, édition critique par Mark S. Whitney, coll. « Textes littéraires français », 164, Genève, Librairie Droz, 1970, 139 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]