Jean de Tournes (fils)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean de Tournes (Lyon, 1539 - Genève, 1615) est un imprimeur lyonnais du XVIe siècle.
Pour le distinguer de son père Jean de Tournes, il est souvent nommé « Jean II de Tournes » tandis que son fils Jean de Tournes est nommé « Jean III de Tournes ».

« Jean II de Tournes » succède à son père dans l'office d'imprimeur du roi en septembre 1564. En 1578, il édite La Déclaration des Abus que l’on commet en escrivant Et le moyen de les euiter, & de représenter nayuement les paroles : ce que iamais homme n’a faict d'Honorat Rambaud, Maître d’Escole à Marseille.
Protestant, il doit quitter Lyon en 1582, après avoir vendu son matériel à Antoine Gryphe, et s'installe à Genève. Il continue cependant à arborer fièrement le titre d'imprimeur du Roi. Il a publié plus de 150 ouvrages.

Les Tournes formeront une dynastie d'imprimeurs genevois jusqu'à la fin du XVIIIe siècle : les deux arrières petits-enfants de Jean II, à savoir les frères Jean-Jacques I (1692-1761) et Jacques II (?-1741) de Tournes rachetèrent à Lyon la librairie Anisson et Posuel. À partir de 1750 Pierre Bruyset devient le prête-nom des Tournes à Lyon et les livres imprimés à Genève ou à Lyon portent la mention Lugduni typis Pétris Bruyset Sumptibus Fratrum de Tounes. L'activité genevoise et lyonnaise des Tournes semble s'arrêter en 1779.