Jean Hélène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean Hélène
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 50 ans)
AbidjanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Christian BaldenspergerVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Jean HélèneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Jean Hélène, de son vrai nom Christian Baldensperger, né le à Mulhouse et mort le 21 octobre 2003 à Abidjan, était un journaliste français passionné par l'Afrique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Élève de l'École supérieure de journalisme de Paris et de l'École des Hautes Études Internationales, Christian Baldensperger (qui n'a alors pas encore pris Jean Hélène pour pseudonyme) héberge et anime dans son propre appartement d'Auteuil, un groupe d'étudiants de l'École supérieure de Journalisme. Il finance ainsi ses études, par l'hôtellerie et le service. Il fonde en outre l'Association pour la pratique du journalisme (l'A.P.J ), entité qui éditera trois numéros du journal Scoop Bidou Wapp en 1983.

Il est un lecteur régulier du journal Le Monde, dirigé par Hubert Beuve-Méry, pour lequel il ne cache pas son admiration.[réf. nécessaire]

Adepte de Jack Kérouac comme de Bob Dylan, il abrite à son domicile des musiciens de reggae occasionnels.[réf. nécessaire] Touche à tout et curieux de nature, il s'adonne au super huit et multiplie les occasions d'interviews. Discret, personne ne connait sa première vie de routard au Canada.[style à revoir]

Jean Hélène assure la direction du service Afrique de RFI entre 2001 et 2002, à la demande de Jean-Paul Cluzel, président-directeur général du groupe. Il a également longtemps travaillé pour le quotidien Le Monde[1].

Correspondant de RFI en Côte d'Ivoire, Jean Hélène est assassiné par un policier à Abidjan le mardi , près de la Direction générale de la police nationale ivoirienne[2]. L'assassin de Jean Hélène, le sergent Séri Toulou Dago Théodore, est condamné, en décembre 2003, à 17 ans de prison[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le journaliste de RFI, Jean Hélène, décoré à titre posthume par la Côte d’Ivoire - Com - RFI », RFI,‎ (lire en ligne)
  2. « Il y a dix ans, l'assassinat de Jean Hélène en Côte d'Ivoire - RFI », RFI Afrique,‎ (lire en ligne)
  3. Boubacar Traoré, « 17 ans de prison ferme », sur www.afrik.com, (consulté le 18 novembre 2015)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]