Jean Fabre (professeur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean Fabre, né le à Murat-sur-Vèbre, dans le Tarn et mort le (à 70 ans) dans la même ville, est un spécialiste de la littérature française du XVIIIe siècle.

Vie et œuvre[modifier | modifier le code]

Jean Fabre fait ses études à Albi et Toulouse, entre à l'École normale supérieure et passe l'agrégation. De 1929 à 1939 il enseigne à l'Institut français et à l'université de Varsovie, de 1940 à 1942 au lycée du Parc à Lyon. De 1942 à 1952, il est maître de conférences, puis professeur à l'université de Strasbourg.

Il passe son doctorat d'État en 1952 à Paris avec les deux thèses Stanislas-Auguste Poniatowski et l'Europe des Lumières, Étude de cosmopolitisme (Paris 1952, 1984) et il publie une édition critique du Neveu de Rameau de Diderot avec notes et lexique (Genève 1950). De 1952 à 1969 il est professeur de littérature française du XVIIIe siècle à la Faculté des lettres de Paris. En 1970, il enseigne encore à l'université Yale, en 1973 à l'université de Virginie à Charlottesville.

Il était membre de l'Académie polonaise des sciences (1959) et membre correspondant de la British Academy (1970). Il était docteur honoris causa de l'université Adam Mickiewicz de Poznań (1966) et de l'université libre de Bruxelles (1969). Il était chevalier de la Légion d'honneur.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Diderot, Le Neveu de Rameau. Édition critique avec notes et lexique, Genève, 1950, 1963, 1977
  • André Chénier. L'homme et l'œuvre, Paris, 1955, 1966
  • Lumières et romantisme. Énergie et nostalgie de Rousseau à Mickiewicz, Paris, 1963, 1980
  • L'abbé Prévost et la tradition du roman noir, Aix-en-Provence, 1965
  • L'art de l'analyse dans « La princesse de Clèves », Paris, 1970, 1989
  • Diderot, Œuvres complètes. Édition critique et annotée, publiée sous la direction de Herbert Dieckmann, Jean Fabre et Jacques Proust, Paris, 1975 et années suivantes (après 1975 Jean Varloot a succédé à Jean Fabre)
  • Idées sur le roman. De Madame de Lafayette au marquis de Sade, Paris, 1979
  • Od Oświecenia do Romantyzmu. Studia i szkice z literatury i kultury polskiej, édition par Krystyna Kasprzak, Varsovie, 1995

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Approches des Lumières : mélanges offerts à Jean Fabre, Paris, 1974.
  • Poétique du fantastique en hommage à Jean Fabre, textes réunis et présentés par Michèle Soriano et Christiane Tarroux, Montpellier, 1997.
  • Qui était qui ?. XXe siècle, Levallois-Perret, 2005 s.v.

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]