Jean-Yves Cendrey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Yves Cendrey
Image dans Infobox.
Jean-Yves Cendrey en 2014.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Conjoint
Parentèle
Pap Ndiaye (beau-frère)Voir et modifier les données sur Wikidata

Jean-Yves Cendrey est un écrivain français né le (64 ans) à Nevers. Marié à l’écrivaine Marie NDiaye, il a vécu avec elle à Berlin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Nevers en 1957, d'un père militaire violent et alcoolique[1].

À l'âge de 28 ans il fait la rencontre de Marie Ndiaye, une lycéenne qui vient de publier son premier livre. Ils se marient.[réf. nécessaire].

Parents de trois enfants, ils vivent successivement à La Rochelle, Paris, Barcelone, Rome, Berlin, Marie-Galante, et Cormeilles : dans ce village de Normandie en février 2021, Cendrey accuse l'instituteur de pédophilie et l'amène à la gendarmerie[1] La justice confirmera ces accusations[réf. nécessaire].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans et nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Principes du cochon, P.O.L., Paris, 1988.
  • Atlas menteur, P.O.L., Paris, 1989.
  • Les morts vont vite, P.O.L., Paris, 1991.
  • Oublier Berlin, P.O.L., 1994.
  • Trou-Madame, P.O.L., 1997
  • Les Petites Sœurs de sang, Éditions de l'Olivier, 1999.
  • Parties fines, Mille et une nuits, 2000.
  • Une simple créature, Éditions de l'Olivier, 2001.
  • Conférence alimentaire, L'Arbre vengeur, 2004.
  • Les Jouets vivants, Éditions de l'Olivier, 2005.
  • Corps ensaignant, Gallimard, 2007
  • Les Jouissances du remords, Éditions de l'Olivier, 2007
  • La maison ne fait plus crédit, Éditions de l'Olivier, 2008, 208 p.
  • Honecker 21, Actes Sud, 2009
  • Le Japon comme ma poche, L'Arbre vengeur, 2009
  • Mélancolie vandale, Actes Sud, 2011
  • Schproum. Roman avorté et récit de mon mal, Actes Sud, 2013
  • La France comme ma poche, L'Arbre vengeur, 2016 (traduction de l'Allemand Willy von Beruf)

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Providence et Toute vérité, Jean-Yves Cendrey et Marie NDiaye, Puzzle, Comp'Act, 2001 ; Gallimard, 2007.
  • Pauvre maison de nos rêves, Lansman Éditeur, Carnières, Belgique, 2009.
  • Pauvre maison de nos rêves suivi de L'Herbe tendre, Actes Sud, coll. « Papiers », Arles, France, 2010.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Xavier Houssin, « Jean-Yves Cendrey : "Je ne suis pas un écrivain douillet" », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le ).

Articles de presse[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]