Jean-Pierre Makouta-Mboukou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Pierre Makouta-Mboukou
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Député
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
PontoiseVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Jean-Pierre Makouta-Mboukou, né le à Kindamba dans le département du Pool (République du Congo) et mort le à l'hôpital de Pontoise (Val-d'Oise), est un homme politique, enseignant-chercheur et écrivain congolais, romancier et dramaturge[1]. Son œuvre abondante et éclectique lui vaut d'être présenté par ses biographes comme le « Victor Hugo congolais » [2] ou le « baobab de la littérature congolaise »[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enseignant-chercheur[modifier | modifier le code]

Titulaire de plusieurs doctorats, il enseigne les linguistiques et littératures françaises et africaines dans plusieurs universités : à la Sorbonne Nouvelle (Paris 3) pendant 22 ans, mais également à Ouagadougou, Abidjan, Dakar et Brazzaville[4].

Homme politique[modifier | modifier le code]

Acteur engagé, il fut notamment député et ministre plénipotentiaire (1963-1968)[5], sénateur (1992-1997) et deuxième vice-président du Sénat. Il se retire de la vie politique après la guerre civile de 1997[6].

Après le coup d'État de 1968, il avait été déchu de la nationalité congolaise et naturalisé français, mais, réhabilité, il recouvra la nationalité congolaise en 1991 et rejoignit le Mouvement congolais pour la démocratie et le développement intégral (MCDDI)[4].

Sélection d'œuvres[modifier | modifier le code]

Jean-Pierre Makouta-Mboukou est l'auteur de quelque 25 ouvrages appartenant à des genres très différents et d'une cinquantaine d'articles publiés dans diverses revues étrangères[4].

  • La Lèpre du roi : tragédie en deux actes, 1968 (concours théâtral interafricain 1968)
  • Un Ministre nègre à Paris : comédie en trois actes, 1968 (concours théâtral interafricain 1968)
  • Les Initiés, CLE, 1970
  • Introduction à la littérature noire, CLE, 1970 (textes de cours et conférences donnés à Brazzaville entre 1963 et 1966)
  • En quête de la liberté, ou, Une vie d'espoir : roman, CLE, 1970
  • L'âme bleue : poèmes, CLE, 1971
  • Le français en Afrique noire : histoire et méthodes de l'enseignement du français en Afrique noire, Bordas, 1973
  • Réinterprétation morpho-phonique des emprunts français en langue téké de Manianga, Université Paris 3, 1973 (thèse de 3e cycle)
  • Cantate de l'ouvrier : poème, P.-J. Oswald, 1974
  • Les exilés de la forêt vierge, ou, Le grand complot : roman, P.-J. Oswald, 1974
  • Jacques Roumain : essai sur la signification spirituelle et religieuse de son œuvre, Université Paris 4, 1975 (thèse)
  • Étude descriptive du fúmú, dialecte téké de Ngamaba, Brazzaville, Université Paris 3, 1977 (thèse d'État)
  • Introduction à l'étude du roman négro-africain de langue française : problèmes culturels et littéraires, Nouvelles éditions africaines, Abidjan, 1980
  • ... Et l'homme triompha !, Fondation du Prix mondial de la Paix, Paris, 1983
  • Spiritualités et cultures dans la prose romanesque et la poésie négro-africaine (de l'oralité à l'écriture) , Nouvelles éditions africaines, Abidjan, 1983
  • Les dents du destin, Nouvelles éditions africaines, Abidjan, Dakar, Lomé, 1984
  • Les grands traits de la poésie négro-africaine : histoire poétiques significations, Nouvelles éditions africaines, Abidjan, Dakar, Lomé, 1985
  • Lettre à la nation africaine pour que s'impose l'humanisme nègre, Fondation du Prix mondial de la Paix, Paris, 1986
  • L'homme aux pataugas : roman, L'Harmattan, 1992
  • Les littératures de l'exil : des textes sacrés aux œuvres profanes : étude comparative, L'Harmattan, 1993
  • Enfers et paradis des littératures antiques aux littératures nègres : illustration comparée de deux mondes surnaturels, H. Champion, 1996
  • La destruction de Brazzaville ou La démocratie guillotinée, L'Harmattan, 1996
  • Systèmes, théories et méthodes comparés en critique littéraire, vol. I, Des poétiques antiques à la critique moderne ; vol. II, Des nouvelles critiques à l'éclectisme négro-africain, L'Harmattan, 2003
  • Le contestant ou un pasteur chez les Carmélites, L'Harmattan, 2006

Distinctions[modifier | modifier le code]

Jean-Pierre Makouta-Mboukou était membre de l'Académie des sciences d'outre-mer et du Conseil international de la langue française.

En 1985 il reçoit le Grand prix littéraire d'Afrique noire pour Introduction à l'étude du roman négro-africain de langue française et les grands traits de la poésie négro-africaine[7], et en 1994, le prix littéraire Aimé Césaire[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bernard Nkounkou, « Hommage au professeur Jean-Pierre Makouta-Mboukou: 17 juillet 1929 – 9 octobre 2012 », World Vision, [1], consulté le 15 avril 2016 ; « Le professeur Jean-Pierre Makouta-Mboukou, a rejoint la forêt vierge », Congopage, [2], consulté le 15 avril 2016 ; « Obsèques du Professeur Jean-Pierre Makouta-Mboukou », Mediapart, 23 octobre 2012 [3].
  2. J. R. Mousahoudji-Boussamba et S. G. Doctrové Mouanou, Jean-Pierre Makouta-Mboukou : romancier, L'Harmattan, Paris, 2002, 235 p.
  3. Noël Kodia, « J.P. Makouta-Mboukou : Un baobab de la littérature congolaise est tombé », Star du Congo, 26 octobre 2012 [4]
  4. a b c et d « Obsèques du Professeur Jean-Pierre Makouta-Mboukou », Mediapart, 23 octobre 2012 [5].
  5. Édouard Etsio, Congo 2000 : état des lieux, L'Harmattan, Paris, 2001, p. 212 (ISBN 9782747507837)
  6. (en) John F. Clark et Samuel Decalo, « Makouta-Mboukou, Jean-Pierre », in Historical Dictionary of Republic of the Congo, Scarecrow Press, 2012 (4e éd.), p. 267 (ISBN 9780810879898)
  7. Grand prix littéraire de l'Afrique noire. Liste des lauréats, [lire en ligne], consulté le 14 avril 2016

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Geneviève Badang, Les Africains entre cultures ancestraux et christianisme : permanence du dilemme dans la littérature négro-africaine. Le cas de six auteurs francophones (Étienne Yanou, Cyriaque-Robert Yavoucko, René Philombé, Jean-Pierre Makouta-Mboukou, Charly-Gabriel Mbock, V.Y. Mudimbe), Université Paris 4, 1996 (thèse)
  • (en) John F. Clark et Samuel Decalo, « Makouta-Mboukou, Jean-Pierre », in Historical Dictionary of Republic of the Congo, Scarecrow Press, 2012 (4e éd.), p. 267 (ISBN 9780810879898)
  • J. R. Mousahoudji-Boussamba et S. G. Doctrové Mouanou, Jean-Pierre Makouta-Mboukou : romancier, L'Harmattan, Paris, 2002, 235 p. (ISBN 2-7475-2747-6)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :