Jean-Pierre Mabile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Pierre Mabile
Image illustrative de l'article Jean-Pierre Mabile
Gravure de Mgr Jean-Pierre Mabile
Biographie
Naissance
Rurey (Doubs)
Ordination sacerdotale
Décès
Rome (Italie)
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par
Mgr Doney
Évêque de Versailles
Précédent Jean Nicaise Gros Pierre Goux Suivant
Évêque de Saint-Claude
Précédent Antoine Jacques de Chamon Charles Fillion Suivant

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Jean-Pierre Mabile (20 septembre 1800 Rurey (Doubs)[1] - 7 mai 1877 à Rome), est un prélat catholique français, évêque de Saint-Claude pendant sept ans puis évêque de Versailles pendant dix-neuf ans, à ce titre l'un des Pères du concile Vatican I.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Pierre Mabile est né le 20 septembre 1800 à Rurey dans le Doubs d'un père Laboureur[1]. Il passe sa jeunesse dans les champs, et se fait remarquer à l'école par son application et à l'église par sa pénétration au catéchisme. À 19 ans, son oncle le curé d'Aillevans remarque son intelligence et sa volonté de s'instruire, l'envoi au petit séminaire d'Ornans pour des trois années d'études littéraires, qu'il complète ensuite par une année de philosophie au séminaire d'Ecoles. il entre ensuite au grand séminaire de Besançon et de la, remarqué par son intelligence, il est envoyé par le cardinal de Rohan comme professeur de philosophie au collège de Gray en 1829[2].

Il est ordonné prêtre le [3] pour le diocèse de Besançon. En 1844, le chanoine franc-comtois Jean-Marie Doney est nommé Évêque de Montauban et désire s'entourer de prêtres comtois pour administrer son nouveau diocèse. C'est ainsi que l'abbé Mabile l'accompagne et devient Vicaire général de Montauban.

Il est ensuite nommé évêque de Saint-Claude, dans le Jura, en 1851, fonction qu'il conservera jusqu'en 1858, date de sa nomination au siège de Versailles qu'il occupera jusqu'à son décès en 1877.

De décembre 1869 à juillet 1870 il participe au concile Vatican I comme Père du concile[3], il y est alors un fervent défendeur de la définition de l'infaillibilité pontificale et demande la rédaction d'un catéchisme universel[4].

Se rendant à Rome à l'occasion de l'anniversaire des 50 ans d'épiscopat du pape Pie X il meurt le , ses obsèques ont lieu mle 16 mai suivant à la cathédrale Saint-Louis où il est inhumé dans le caveau épiscopal[3].

Distinctions[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Auguste Guyard, Notice biographique sur Mgr Mabille, Versailles, Imprimerie du Cerf, coll. « Journal de Versailles et du département de Seine-et-Oise », , 12 p. (lire en ligne)
  • Dominique Grascoeur, Les évêques de Versailles : Bicentenaire du diocèse 1802-2002, Éditions Soceval, , 46 p. (ISBN 9782903242312).

Notes et références[modifier | modifier le code]