Jean-Pierre Droz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Pierre Droz
Naissance
Décès
Nationalités
Activité
Enfant

Jean-Pierre Droz (1740-1823) est un médailleur et inventeur français.

Il est le père du sculpteur Jules-Antoine Droz, et parent des horlogers Pierre Jaquet-Droz et d'Henri-Louis Jaquet-Droz.

Biographie[modifier | modifier le code]

Essai en or d'écu d'argent de 60 sols pour Louis XVI, 1786. Cette modèle, dit « de Calonne », n'eut pas de circulation courante.

Jean-Pierre Droz est auteur de diverses inventions. Il s'adonna à la gravure de médaille et à la fabrication des monnaies, frappa les monnerons, qui eurent cours sous la République, trouva le moyen de multiplier la gravure des coins de monnaie, invention qui fut appliquée à la fabrication des assignats, et fut nommé directeur de la Monnaie des médailles, aux côtés de Pierre-Joseph Tiolier et Jean-Bertrand Andrieu.

Il grave en 1786 pour Louis XVI un nouveau modèle d'écu de 60 sols dans le cadre de la réforme monétaire de Charles Alexandre de Calonne (1734-1802), ministre et contrôleur général des finances de Louis XVI entré en fonction en 1783. Mais ce dernier est renvoyé le et cette monnaie ne sera pas mise en circulation bien qu'un petit nombre ai été frappé. Cet écu, qui bénéficiait des progrès pour la fiabilité et la technicité de frappe apportés par Droz est appelé « écu de Calonne ».

Jean-Pierre Droz grava ensuite quelques médailles et monnaies, entre autres sous le Premier Empire. Dans l'intervalle, il fut employé par la Monnaie de Londres pour concevoir des pièces coloniales, dont la « un penny » destinée aux Bermudes (1793)[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 1 penny George III, sur Numista.

Annexes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Liens externes[modifier | modifier le code]