Jean-Paul Gautier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gautier.
Ne doit pas être confondu avec Jean Paul Gaultier.
Jean-Paul Gautier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (70 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Directeur de thèse
Œuvres principales
Les Extrêmes Droites en France (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Jean-Paul Gautier (né en 1948) est un politologue français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le [1], docteur en science politique (1997)[2], Jean-Paul Gautier enseigne l'histoire au lycée Molière à Paris[réf. souhaitée].

Il est notamment l'auteur, selon la sociologue Nonna Mayer, d'un ouvrage pionnier et de référence sur le mouvement royaliste Restauration nationale (2002)[3]. Cette histoire des successeurs de l'Action française de Charles Maurras s'échelonne de 1955, année de fondation de la RN, jusqu'aux années 1990[3]. Il a publié en 2009 un ouvrage de synthèse sur l'évolution des différents courants de l'extrême droite en France depuis 1945[4]. Jean-Paul Gautier a également collaboré à plusieurs revues spécialisées[réf. souhaitée].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • La Restauration nationale. Un mouvement royaliste sous la 5e République, préface de Nonna Mayer, Paris, Éditions Syllepse, Collection « Mauvais temps », 2002. (ISBN 2913165877) (texte remanié d'une thèse de doctorat soutenue en 1997).
  • Les Extrêmes droites en France : de la traversée du désert à l'ascension du Front national, 1945-2008, Paris, Éd. Syllepse, 2009, 464 pages. (ISBN 9782849502150)
  • La Galaxie Dieudonné : pour en finir avec l'imposture, Paris, Éd. Syllepse, 2011, 191 p. (ISBN 978-2-84950-285-3)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice BnF.
  2. Thèse sous la dir. de Jean-Marie Vincent : http://www.theses.fr/1997PA081297.
  3. a et b Préface de Nonna Mayer, page 7
  4. Voir Abel Mestre, « L'extrême droite passée au crible », le Monde, 1er juillet 2009 : « Jean-Paul Gautier propose une étude extrêmement documentée. De Jeune Nation au Front national, en passant par Occident ou le MNR de Bruno Mégret, l'auteur dissèque, selon un plan chronologique et organigrammes à l'appui, les multiples scissions, recompositions et péripéties de tous les groupes politiques qui ont constitué la nébuleuse de l'extrême droite française. »

Liens externes[modifier | modifier le code]