Jean-Marie Jacob

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jean-Marie Jacob
Biographie
Naissance
Plouézec
Décès
Saint-Brieuc
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Évêque constitutionnel des Côtes-du-Nord

Jean-Marie Jacob, né à Plouézec (Côtes-d'Armor) le et mort à Saint-Brieuc le , est un prêtre et évêque français qui fut évêque constitutionnel des Côtes-du-Nord.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Jean-Baptiste, sieur de Coathallec et de Marguerite Gérard, il passe son enfance à Plounez - Paimpol. Il suit ensuite des études au collège de Saint-Brieuc puis au séminaire. Il devient prêtre en 1765, recteur de Lannebert en 1786. Lors de la Révolution française, il prête le serment exigé par la Constitution civile du clergé et il devient conseiller général du canton de Lanvollon. Il est élu évêque des Côtes-du-Nord en mars 1791 et reçoit la consécration épiscopale le 1er mai à Notre-Dame de Paris de Jean-Baptiste Gobel. On ne connaît qu'un mandement de lui en 1792 lors de la clôture des élections pour la Convention nationale.

Il est emprisonné sous la Terreur mais ne renonce pas au sacerdoce. Après le rétablissement du culte, le il adhère au manifeste des « Réunis »[1] puis le à la seconde encyclique. Il participe au Concile national de 1797 et réunit des synodes en 1798 et 1800. Il allait se rendre au concile de 1801 lorsqu'il meurt le 28 mai 1801 (8 prairial an IX) à Saint-Brieuc au terme d’un épiscopat de dix ans, victime d’une épidémie de « fièvre putride » éclatée parmi les détenus qu’il visitait[2].

La tradition[évasif] lui a conservé le surnom d’« an escop dervek », l’évêque en chêne ou l’évêque aux feuilles de chêne[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Constitué autour de Henri Grégoire, le groupe des « Évêques réunis à Paris » se donne pour mission de régénérer l’Église de France gravement affaiblie par la campagne de déchristianisation et les démissions d’évêques et de prêtres
  2. Paul Pisani, Répertoire biographique de l'épiscopat constitutionnel (1791-1802), A. Picard & Fils, Paris, 1907, p. 130-132

Sources[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]