Jean-Louis Houdebine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Houdebine.
Jean-Louis Houdebine
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Jean-Louis Houdebine, né en 1934 et mort le à Paris[1], est un écrivain et sémiologue français[2].

Personnalité aux multiples talents, il jouait de la guitare et de la trompette, traduisait de l’allemand ou de l’anglais. Grand amateur de Jazz, il a traduit les grandes biographies américaines parmi lesquelles celles de Louis Armstrong et John Coltrane.

Homme de revues, il a animé pendant plusieurs années (avec Guy Scarpetta) la revue Promesse à Poitiers. A la fin des années 1970, il participe à l’éphémère mais riche aventure de Documents sur…, orientée vers l’art moderne et la littérature. Il a écrit des études pour la revue Tel Quel.

Auteur de La France à vol d'oiseau (1999), il est également l'auteur d'un ouvrage préfacé par Théodore Seldine, Images de la France paru en 1991. Il a consacré de nombreuses études à la littérature moderne.

Il a notamment adapté des textes d’auteurs étrangers pour les éditions Gründ sur l’hindouisme, le christianisme et la mythologie grecque.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

  • Langage et marxisme, Klinckstieck, 1977
  • Excès de langage (Hölderlin, Joyce, Duns Scot, Kopkins, Cantor, Sollers), Denoël, coll. L'infini, 1984

Participation aux collectifs :

  • Théorie d'ensemble, Seuil, coll. Tel Quel, 1968
  • Artaud/Bataille, UGE, coll. 10-18, 1972

Références[modifier | modifier le code]

  1. « L’écrivain Jean-Louis Houdebine est mort à 81 ans », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne).
  2. « IESR - Auteurs - Jean-Louis Houdebine », sur www.iesr.ephe.sorbonne.fr (consulté le 10 décembre 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]